Ensemble national : la restructuration en vue

Cette perspective ressort de la troisième session du Conseil de direction de l’instance, tenue le 24 septembre dernier à Yaoundé.

La troisième session du Conseil de direction de l’Ensemble national s’est tenue le 24 septembre dernier à Yaoundé, sous la présidence du ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt. Aux côtés du Minac, le directeur général de l’Ensemble national, Léandre Etamba Beleme et son adjoint, Joyce Ngede. Au cours de cette rencontre, il a prioritairement été question de réfléchir à une méthode adéquate pour redorer le blason de l’Ensemble national. Ceci encore plus aujourd’hui, dans un contexte marqué par la récente promulgation par le chef de l’Etat de la loi N°2020/011 du 20 juillet 2020 régissant les associations culturelles au Cameroun, et par cette traversée sombre du milieu culturel qui fait face aux répercussions néfastes du Covid-19. Il est temps, selon le Minac et les responsables de l’instance, de parachever les principales missions de l’Ensemble, portant sur la réhabilitation, l’enrichissement et la promotion du patrimoine artistique du Cameroun.


Read also : Musique : Singuila à cœur ouvert

Selon le ministre Bidoung Mkpatt, les dirigeants de l’Ensemble sont collectivement et individuellement interpellés pour un examen minutieux des premiers drafts du cadre organique de la structure qui leur incombe. Il s’agit en effet du renforcement du dispositif organisationnel consacré par le décret N°2014/1001/PM du 15 mai 2014 portant organisation et fonctionnement de l’instance. « L’Ensemble national, jusqu’à présent, avait deux instances de décision : le conseil de direction et la direction. Sur le plan opérationnel, il fallait mettre sur pied des structures techniques de terrain afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle », a relevé Léandre Etamba, directeur général de l’Ensemble national. L’enjeu est de s’adosser sur de nouvelles orientations stratégiques afin de faire de l’Ensemble national, une structure conquérante, fiable et viable, valorisant la culture camerounaise aussi bien au plan national qu’international.


Read also : Biblio : à la croisée des chemins

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category