Actes de vandalisme à Bamenda: inadmissible !

Après les événements de jeudi dernier dans la capitale régionale du Nord-Ouest, les Camerounais expriment leur désaprobation.

C’est une ville de Bamenda qui apprenait à nouveau à vivre le week-end dernier après le jeudi mouvementé qu’elle a connu. Boutiques ouvertes, agences de voyage qui recevaient des voyageurs qui allaient et venaient dans la ville, notamment ces populations qui venaient retrouver leurs familles dans la perspective des prochaines fêtes de fin d’année. Dans les églises et les mosquées l’heure était à la prière pour un retour définitif à la paix et à une vie normale. Le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique assure que les pouvoirs publics ont pris toutes les dispositions pour une paix définitive dans son territoire de commandement.
Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary est monté au créneau samedi dernier. Dans un point de presse donné samedi à Yaoundé, il a fait le point de ces tristes événements qui ont secoué la ville de Bamenda. Le gouvernement n’entend pas laisser la situation se dégrader du fait de certains individus dans cette partie du pays. Même les chefs des chambres du parlement ont joint leurs voix au concert des condamnations des dérives qui ont été observées. Ils ont appelé les pouvoirs publics  à ne pas fermer les portes du dialogue tout en demeurant ferme afin de préserver la paix sociale et amener au respect des symboles de l’Etat. Dans ce chapitre, s’ajoutent la voix des leaders politiques qui appellent au respect des institutions républicaines.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie