Culture

Cinéma : Blanche Bana, reine d’Afrique centrale

Elle a été sacrée meilleure actrice de la sous-région le 14 novembre dernier à Ouagadougou, aux 5es Sotigui Awards pour sa performance dans le film « Si près… si loin ».

Les cinéastes camerounais continuent de faire rayonner les couleurs du pays autant sur le plan local qu’à l’international. Après la 24e édition des Ecrans Noirs qui a vu le triomphe des films locaux et la distinction de l’acteur Suh Godsiz Fongwa de « Saving Mbango » au Nigeria la semaine dernière, le flambeau passe à Blanche Bana. Elle a remporté le prix de la meilleure actrice d'Afrique centrale à la 5e édition des Sotigui Awards, une prestigieuse cérémonie de distinctions du 7e art africain organisée à Ouagadougou, face à sa compatriote Virginie Ehana, et à la Tchadienne Agnès Tormal. Cette autre distinction confirme le talent de celle qui a été sacrée meilleure actrice aux Ecrans Noirs en 2015 et meilleure actrice au Festival du film du Niger en 2019.  
Après avoir reçu son trophée des mains de Birame (Kader Gadji) et Cheick Diagne (Cheick Babou Gaye) deux personnages phares de la série sénégalaise « Maîtresse d’un homme marié », l’actrice et productrice camerounaise s’est empressée de partager sa joie avec les milliers de fans qui ont voté pour elle dans les trois catégories pour lesquelles elle était nominée. « C’est une énorme fierté, un sentiment d'accomplissement pour cette étape de ma carrière et aussi une lourde responsabilité. Etre désignée par toute l'Afrique comme étant la représentante d'une sous-région est une énorme responsabilité. Elle m'interpelle et me soumet à plus de rigueur dans le travail. J'en profite pour remercier toutes les personnes qui me soutiennent, me suivent, m’orientent et me galvanisent », a déclaré la troisième Camerounaise à remporter ce prix aux Sotigui Awards, après Patricia Bakalak et Azah Melvine
Consciente de la lourde responsabilité qui l’attend, l’héroïne de la web-série « Elle et lui » s’est remise au boulot dès le lendemain de son sacre. Elle s’est rendue immédiatement en Côte d’Ivoire pour les besoins d’une production. « Je n'aurai donc pas assez de temps pour admirer mon trophée, parce que je dois me remettre au travail et préparer le chemin de la gloire », a-t-elle confié. Ses followers qui brûlent d’impatience depuis le 14 novembre dernier devront donc calmer leur enthousiasme avant de communier avec elle à son retour au Cameroun où la belle annonce une cérémonie officielle de présentation de son trophée. 
Elle a conclu en invitant les pouvoirs publics et les opérateurs économiques à soutenir et valoriser les cinéastes. « Nous sommes la vitrine de notre culture, sans acteurs, le cinéma est sans saveur », a-t-elle plaidé. Avant d’inscrire son nom en lettres d’or dans les annales des Sotigui Awards, Blanche Bana a crevé l’écran dans bien de films et séries. Notamment, « Le Colis » de Brice Numkam, « Seuls ceux qui aiment », d’Hervé Harding Ngueffo, « Lex Nostra » de Gérard Désiré Nguélé, la trilogie « Immersion » de Frank Olivier Ndema, « Monsieur L’Abbé » de Serge Alain Noah, « Au Nom de la Loi » de Dominique Bihina, « Au Cœur de la forêt » de Clotaire Minka, etc. L’aventure ne fait que commencer. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps