Institut Confucius : l’après Covid se prépare

La 13e session du conseil d’administration de ce centre de formation de l’université de Yaoundé II s’est tenue par visioconférence jeudi dernier à Yaoundé.

La 13e session du conseil d’administration de l’Institut Confucius de l’Université de Yaoundé II s’est tenue par visioconférence jeudi dernier au campus de l’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC). Co-présidée par le recteur de l’Université de Yaoundé II, Pr. Adolphe Minkoa She et le président de l’Université Normale de Zhejiang en Chine, Pr. Zheng, cette session paritaire portait à la fois sur la présentation du bilan de l’année académique 2020 et sur le plan d’action 2021. « En dépit des difficultés liées au Coronavirus, les dispositions ont été prises et les efforts ont été déployés pour que l’essentiel des activités soit mené », a indiqué le Pr. Adolphe Minkoa She, recteur de l’Université de Yaoundé II, co-président.   


Read also : Climat social à Hevecam : le nouveau DG veut communiquer

Ce conseil d’administration a été l’occasion pour les parties prenantes d’échanger sur l’incidence de la pandémie sur le programme académique 2020, manifestée par l’arrêt des cours en présentiel au profit du e-learning, la difficulté de certains apprenants à poursuivre leur formation en raison du confinement prolongé des enseignants chinois. Les responsables de l’Institut Confucius de l’Université de Yaoundé II sont également revenus sur le fait qu’une cinquantaine de boursiers n’ont pas pu faire le déplacement pour la Chine, tout comme les stages de perfectionnement qui n’ont pas pu être réalisés. « Il y a un certain nombre de réajustements sur le fonctionnement et le management de l’Institut qui ont été adoptés dans le plan d’action 2021. Nous pensons que celui-ci sera probablement mieux exécuté qu’en 2020, compte tenu des perspectives que nous voulons meilleures avec l’évolution de la pandémie », espère le Pr Adolphe Minkoa She. Le nouveau plan d’action prévoit la création, au sein de l’Université de Yaoundé II, d’un Centre sino-africain de recherches, projet en gestation depuis 2019. 


Read also : Procès en béatification : un Camerounais sur la route des Saints

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category