Spectacle : Dena Mwana « Souffle » sur Yaoundé

La star congolaise de musique religieuse a présenté son troisième album samedi dernier à l’esplanade du Musée national.

Un public impatient de frétiller sous la puissance vocale de la star du gospel congolaise, Dena Mwana. « Dena ! Dena ! Dena ! », crient-ils en chœur pour convier, sur la scène, celle qu’ils attendent tous. L’artiste, baptisée « Chantre de l’Eternel », répond à leur appel. Là voilà qui apparaît sur le podium, tandis que son orchestre lance le titre « Walk In Love ». Les tenues de la star et de ses musiciens sont assorties : vert et rose. A la seule différence que la chanteuse porte une paire de tennis : c’est que ça va secouer, et il faut qu’elle soit à son aise. « Je devais mettre des talons aiguilles. Mais j’ai senti que ce serait trop chaud ce soir. Nous allons adorer Dieu de tout notre cœur », lance Dena Mwana, à la foule en liesse de l’esplanade du Musée national.
Précédée par les artistes Stéphanie Guen et Guy Michel Kingue qui ont assuré la première partie, Dena Mwana débute son concert avec « Kembonayo », l’un des titres de son dernier album « Souffle ». Ses fans ne maîtrisent certes pas les paroles en lingala, mais se laissent emporter par la mélodie. Ils ont du mal à se retenir face aux coups de rein de l’artiste. Les flashes crépitent et les caméras tournent. L’ambiance est à son paroxysme, mais les agents de sécurité cadrent le site, et les équipes de la Croix-rouge patrouillent. On ne sait jamais jusqu’où peut aller ce trop-plein d’émotion… 
Sur du reggae, Dena Mwana et son public élèvent le nom de Jésus. Le public danse à la gloire de celui qui « ouvre les yeux des aveugles ». L’interprétation en live de « Maintenant Seigneur » est dominée par les voix des mélomanes. Dena Nwana « souffle » sur la foule afin de faire connaître le nom de celui qui guérit les nations. Plus qu’un chant d&rs...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category