Centre national du machinisme agricole : 3,1 milliards pour plus de performances

Le PCA Abdou Namba a présidé les 29 et 30 décembre derniers, respectivement, la 4e session extraordinaire et la 26e session ordinaire du Conseil d’administration de cet organe.

Ce sera un peu plus de 3,1 milliards de F pour l’exercice 2021. Le budget équilibré en recettes et en dépenses du Centre national d’études et d’expérimentation du machinisme agricole (Ceneema) a été arrêté au cours de la 26e session ordinaire et 4e session extraordinaire du conseil d’administration présidé par Abdou Namba. Deux jours de travaux ont été nécessaires aux administrateurs pour passer au peigne fin les voies et moyens qui permettront la relance du Ceneema. Cette enveloppe permettra de financer trois principaux programmes : la valorisation de l’expertise technique de la structure, le renforcement de l’expérimentation de la formation et l’amélioration de la pratique de gouvernance, de suivi de la mise en œuvre du plan stratégique. « Nous sommes à une session d’adoption du plan stratégique de développement du Ceneema. C’est une exigence du gouvernement envers tous les établissements publics. C’est cela qui nous permet de nous donner des horizons sur cinq ans, pour dire ce que nous voulons faire en fonction du mandat qui nous a été donné par le chef de l’Etat », a déclaré Andrée Caroline Mélanie Ekotto Minkouna, directrice générale du Ceneema.


Read also : Corridor Douala-Bangui : le trafic peut reprendre

Selon elle, ce plan stratégique sera suivi d’un organigramme novateur qui consacre quatre directions. Il s’agira de faire de la mécanisation sur mesure afin d’éviter des pertes en ressources. Concrètement, « nous allons dynamiser la formation et l’expérimentation. Nous avons des antennes et des centres de formation que nous allons rénover. Il y a l’antenne de Nanga Eboko, l’usine de montage des tracteurs d’Ebolowa », a affirmé Andrée Caroline Mélanie Ekotto Minkouna. Par ailleurs, quelques points positifs sont à mettre à l’actif du Ceneema ces derniers temps : 99% des engins en état de fonctionnement, des bureaux restaurés, un personnel motivé. « Nous avons renforcé l’équipe avec de nouveaux profils à la faveur du plan stratégique », a ajouté le DG. 


Read also : Emergence : Charles Foka pour une transition énergétique

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category