Ndé : Ernest Ewango Budu aux commandes

Le gouverneur Awa Fonka a prescrit au nouveau préfet installé vendredi dernier, d’œuvrer pour unir et rassembler les fils et filles de ce département.

La place des fêtes de Bangangté s’est parée de ses plus beaux atours vendredi 08 janvier dernier, lors de l’installation du nouveau préfet de ce département, Ernest Ewango Budu. Le maire de Bangangté Jonas Kouamouo, a souhaité la bienvenue au nouveau chef de terre et émis des doléances notamment au sujet de l’insuffisance du personnel de sécurité, des difficultés d’accès à l’eau, de l’insuffisance des pistes agricoles, de l’incivisme fiscal, etc. Le gouverneur Augustine Awa Fonka qui présidait cette cérémonie fort courue a égrené un chapelet de recommandations à l’endroit du nouveau préfet nommé par décret présidentiel le 18 octobre 2020. En premier lieu, ce diplômé de l’Enam (1991-1993) devra œuvrer pour l’unité des fils et filles du Ndé. 


Read also : Cameroun-Sénégal : la commission mixte en préparation

Selon Augustine Awa Fonka, dans ce département dominé politiquement par le Rdpc, une guerre fratricide existe entre élites et met à mal le travail des fonctionnaires. Aussi, le patron de l’Ouest a-t-il invoqué les Saintes Ecritures, notamment le livre de 2 Corinthiens 5 verset 17 qui dispose : « (…) Les choses anciennes sont passées, voici, toutes choses sont devenues nouvelles », pour inviter les fils et filles du Ndé à l’unité, l’union, la réconciliation, le pardon, la fédération des énergies en ce début d’année pour construire le département. Un défi de taille pour cet administrateur civil principal chevronné, né le 1er mai 1966 à Bafang dans le département du Haut-Nkam et qui a déjà dirigé les départements du Logone-et-Chari, du Diamaré et des Bamboutos. 


Read also : Pèlerinage à la Mecque : la relance envisagée

Tout en remerciant le préfet sortant, François Etapa, pour le travail abattu en un peu plus d’un an à la tête du département, le gouverneur Augustine Awa Fonka a rappelé les autres missions du préfet Ernest Ewango Budu. Celles-ci concernent, entre autres, le maintien de l’ordre, la lutte contre l’insécurité, la lutte contre la culture, le trafic et la consommation du chanvre indien, la fin du désordre urbain, le suivi de la réhabilitation de l’axe Tonga-Bafoussam dont les travaux sont en cours d’exécution par une entreprise chinoise et qui devront être achevés en 2021, la lutte contre le Covid-19 par une remobilisation de tous pour le respect des mesures barrières, la redynamisation des comités de vigilance, de la campagne d’hygiène et salubrité pour que Bangangté continue de rayonner, etc. 


Read also : Discours haineux et xénophobie : la lutte à bras-le-corps

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category