« Aucune équipe n’est franchement sortie du lot »

Florent Voundi, consultant CT.

Comment analysez-vous la performance du Maroc, champion en titre, qui a assuré l’essentiel face au néophyte togolais plutôt accrocheur ?


Read also : Coton Sport : le come-back dans l’élite

Je pense que le Maroc s’est attelé à l’essentiel. Cette équipe ne paraît pas aussi fluide dans le jeu que celle de 2018 par exemple et cette entame de compétition peut paraître timide à cause du niveau de son adversaire jugé très moyen. Les Lions de l’Atlas ont très vite compris qu’il n’y avait pas beaucoup de qualité en face. Et cette victoire est la confirmation de l’hégémonie marocaine actuelle. Le Maroc a la meilleure direction technique d’Afrique, le meilleur championnat avec plus de participants aux compétitions africaines inter-clubs. Je pense que c’est un prétendant sérieux à sa succession.


Read also : Election à la CAF : Yahya et Anouma présentent leurs programmes

Qu’est-ce qui explique ces scores étriqués depuis le début de la compétition ?


Read also : « Le championnat va se poursuivre sans anicroche »

Les scores étriqués sont le reflet véritable des rencontres de cette compétition. Depuis le match d’ouverture, on a l’impression de vivre des égalités des forces. Aucune équipe n’est franchement sortie du lot. C’est vrai que les staffs sont censés développer la qualité du jeu et faire marquer des buts mais à l’observation, il y a un manque de créativité dans la plupart de ces staffs ainsi qu’une incapacité à procéder à une modification visible des systèmes de jeu. Du jeu en mouvement proprement dit en fonction des adversaires. On espère des prestations satisfaisantes dès la deuxième journée des poules.


Read also : Foot business : une plateforme pour attirer les investisseurs

A quoi s’attendre ce mardi avec l’entrée en lice de la dernière poule basée à Limbé ?


Read also : Australian Open : Novak Djokovic, Naomi Osaka Triumph

La poule D a la particularité d’avoir trois équipes qui ont sensiblement le même style de jeu notamment la Zambie,la Tanzanie et la Namibie. Il s’agit d’un style particulièrement athlétique avec un jeu en bloc basé sur le verrou. Ils sont infatigables et achèvent généralement leurs rencontres sur le rythme par lequel ils ont débuté. La contre-attaque est une de leurs forces. La Guinée, quant à elle, a une équipe déterminée à faire partir du Big four de cette édition. Elle n’a certainement pas de grands noms mais c’est une équipe qui a un sens du collectif très élevé qui fait sa force. Je pense sincèrement que nous allons vivre des rencontres d’un niveau à la dimension de nos attentes à Limbe.


Read also : Eliminatoires Afrobasket masculin 2021 : le Cameroun a son ticket

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category