Le général René Youmba repose à Nkonga

L’officier général a été inhumé dans son village natal près de Pouma, le 16 janvier dernier, en présence du SED, Koumpa Issa, représentant personnel du chef de l’Etat.

C’est accompagné de quelques membres de sa famille, du clergé et de certains officiels que la dépouille mortuaire du général de division en deuxième section, Jean-René Youmba, a été portée en terre le 16 janvier dernier. Dans son village natal Nkonga du canton Bikok, arrondissement de Pouma, dans le département de la Sanaga-Maritime, région du Littoral, il est pratiquement 13 h. Le temps est plutôt clément. La chaleur habituelle a ainsi cédé place à une température douce. Le secrétaire d’Etat à la Défense, chargé des Anciens combattants et Victimes de guerre, Koumpa Issa, représentant personnel du chef de l’Etat, ainsi qu’une belle brochette de généraux de l’armée, ont tenu à accompagner le général à sa dernière demeure. 


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

La procession funèbre est plutôt sobre. Pas de déclaration de l’autorité officielle ni de témoignages d’un ami ou membre de la famille, comme c’est de tradition en pareilles circonstances. Néanmoins, au cours de cette ultime étape d’un périple qui en comportait officiellement trois. Le clergé a prié pour le repos éternel de l’âme du défunt. Lors de son prêche, le Révérend Pierre Mbenda, a reconnu que le patriarche de 81 ans qui s’en va, était « un homme de communion et de partage ». Pour cela, il invitera les chrétiens à suivre son exemple, et donc, à rester éveillés et vigilants. Car, « nul ne sait ni le jour, ni la date ». Dans la perspective de soulager la douleur de la famille, de ses camarades d’armes et amis, le pasteur de l’Eglise presbytérienne camerounaise, a rappelé la maxime de Marc-Arthur d’après laquelle : « Les soldats ne meurent pas, ils s’effacent ».


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Le vendredi 15 janvier 2021, le général Jean-René Youmba avait eu droit aux honneurs militaires, à la Cour d’honneur de la Brigade du quartier général de Yaoundé. A l’occasion, il a été élevé à titre posthume et au nom du président de la République, à la Croix de la valeur militaire du Cameroun à l’ordre de la Nation, par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo. L’éloge funèbre prononcée par le général de division, major général de l’Etat- major des Armées, Hector Marie Tchemo, a exalté les qualités techniques et opérationnelles de son camarade d’armes.


Read also : Bafut : le BIR reconstruit la sous-préfecture

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category