Médias : le Courrier Sportif est de retour !

Après près de 40 ans d’interruption, la publication spécialisée basée à Douala revoit le jour à l’occasion du CHAN.

Le Championnat d’Afrique des nations de football (CHAN), organisé au Cameroun depuis le 16 janvier 2021, donne l’occasion d’assister à la résurrection d’une publication mythique, premier journal sportif d’Afrique subsaharienne : Le Courrier Sportif du Bénin (en référence au Golfe du Bénin). Près de quarante ans après la parution du dernier numéro de ce qui était alors un hebdomadaire en format tabloïd (A3) de quatre pages, écoulé à 20F. Une dernière édition qui venait boucler un cycle commencé le 19 mars 1955, date de la première parution du journal lancé par le Camerounais Henri Jong à la rue Drouot à Akwa, Douala. 


Read also : Musique : Singuila à cœur ouvert

Pour la relance, c’est sa fille Madé Jong, directrice de publication déléguée, qui est à la manœuvre. Et pour ce Courrier Sportif du Bénin né de nouveau, on note plusieurs changements : format magazine (A4), huit pages, gratuit, périodicité à définir. Mais déjà, les éditions Spécial CHAN prévues seront au nombre de trois. Et comme l’explique Mme Jong, « Cette relance est un ballon d’essai. En plus de la version papier, on a aussi commencé à mettre tous les articles en ligne. Par la suite, ce sera plus en ligne que sur papier en attendant la Can. On va essayer de maintenir l’équipe en veille. »


Read also : Biblio : à la croisée des chemins

Une équipe de moins de dix personnes avec comme rédacteur-en-chef Hervé Villard Njiélé, journaliste sportif. Il revient sur le mode de distribution du gratuit : « Ce qu’on a fait pour que notre journal puisse toucher le maximum de personnes, c’est déjà de solliciter les hôtels qui sont accrédités pour la compétition à Douala, Yaoundé, Limbe. Certains ont accepté qu’on dépose des exemplaires chez eux. On a aussi dispatché dans les stades. Nous avons également fait le tour des rédactions pour faire savoir aux confrères que nous sommes en train de renaître. » Et l’équipe parle d’un très bon accueil du journal, dont l’excellente réputation n’a pas été oubliée. Au point où après le premier numéro tiré à 5000 exemplaires, les responsables visent 10 000 copies pour la 2e édition en préparation.


Read also : Cameroun-Corée du Sud : 60 ans de relations culturelles

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category