CHAN 2020 : la Sopecam, jusqu’au bout du « game »

L’entreprise a joué son CHAN dans la fan-zone du Parcours Vita, suscitant l’intérêt de bien des visiteurs.

Le « Livre d’Or du football camerounais » a eu une nouvelle plage d’exposition ces derniers jours. En effet, l’ouvrage produit par la Sopecam était en bonne place du stand retenu par l’entreprise à la fan zone du Parcours Vita à Douala. Le document de référence, d’une qualité objective, a naturellement attiré l’attention des visiteurs du stand, vu le contexte. Surfant toujours sur la vague CHAN, d’autres produits de la maison Sopecam ont suscité l’intérêt des fans de football, le magazine hebdomadaire « Week-End Sports et Loisirs », et son « grand frère », le mensuel Nyanga. Bien visible aussi, le livre « Mon but » de François Omam-Biyick, ancien attaquant des Lions indomptables.
« Nous avons pris le stand pour une dizaine de jours, et avons noté avec satisfaction une assez belle affluence les jours de matches du Cameroun », explique un cadre de l’entreprise déployé pour l’opération. En dehors du « Livre d’Or », que nombre de curieux ont voulu feuilleter, l’occasion a donc été saisie pour présenter l’ensemble des productions de la maison d’édition. « Le but premier de notre présence dans cette fan zone, c’est d’avoir de la visibilité, pour l’entreprise de manière générale, mais aussi et surtout pour le Livre d’Or du football camerounais, étant donné que notre pays a abrité le Championnat d’Afrique des Nations », explique notre source.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category