Pr. James Mouangue Kobila : le juriste des droits de l’Homme

L’agrégé de droit public est le tout premier président de la Commission créée en juillet 2019.

Dans l’univers des amphis, il porte avec un certain prestige la casquette de publiciste. James Mouangue Kobila, 54 ans, agrégé de droit public (concours CAMES 2009) est l’une des figures de proue de cette discipline à l’Université de Douala. Il y enseigne le droit public dans ses déclinaisons (droit international public, droit communautaire, droit international économique, méthodologie fondamentale du droit et méthodologie de la recherche). Auteur d’une thèse de doctorat sur « Le Cameroun face à l’évolution du droit international des investissements » en 2004, il est, entre autres, spécialisé en droit international économique, en droit communautaire, en droit de l’Homme et en droit constitutionnel. 


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

Cet ancien étudiant de l’Université de Yaoundé II et de l’Académie de droit international de la Haye a fait des droits de l’Homme un domaine de recherche et de responsabilité. L’auteur de « Le droit des minorités et des peuples autochtones au Cameroun. Entre reconnaissance interne contrastée et consécration universelle réaffirmée », a été à la Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés depuis quelques années. Après le décès du président de l’ancienne structure, Chemuta Divine Banda en mai 2020, le Pr. Mouangue Kobila, alors vice-président de l’institution, assurait l’intérim. Sa nomination vendredi dernier par le président de la République, Paul Biya, est donc comme une confirmation. Elle intervient surtout après le décret du 19 juillet 2019 portant création, organisation et fonctionnement de la Commission des droits de l’Homme du Cameroun. Pour les cinq prochaines années, le nouveau président entend renforcer la crédibilité de l’organe. Dans l’immédiat, il pense déjà à l’organisation de la prise de fonction du secrétaire permanent et des nouveaux commissaires. James Mouangue Kobila est nommé pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. 


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category