30 ans de carrière : Annie Anzouer enchante Douala

L’icône de la musique camerounaise a donné un concert qui a enflammé la capitale économique le 5 mars dernier.

Pour célébrer ses 30 ans de carrière, Annie Anzouer a porté son choix sur Douala, un des berceaux de la musique camerounaise. Pour l’accompagner, de grosses pointures comme Grâce Decca et Beko Sadey étaient de la partie. L’artiste a placé cette célébration sous le signe de la gratitude. Et ce 5 mars, Annie Anzouer a ouvert son concert par du gospel, pour remercier Dieu. Une gratitude justifiée au regard du parcours atypique de « la petite fille d’Eséka ». Parcours marqué par la misère, mais aussi et surtout par le courage et la détermination.


Read also : Leçons de vivre ensemble

Avec humour, elle a raconté quelques anecdotes. Notamment sa participation à un concours de sélection de jeunes talents où, faute de chanson elle avait improvisé avec un chant d’école dédié au préfet de l’Océan. Après un deuxième passage, elle a remporté le prix. « Ma mère composait des chansons. Mais elle ne voulait pas que je chante parce qu’elle voulait que j’aille d’abord à l’école. J’ai piqué une de ses chansons que j’ai interprétée à ce concours et j’ai gagné. J’ai eu 50 000 F. Je suis allée à la maison et j’ai dit à ma mère voici ça ! J’ai chanté on m’a donné ! », raconte-t-elle. Le public a apprécié.


Read also : Livre: Tout savoir sur la police municipale

Tout au long du spectacle, le public va revisiter avec joie le riche répertoire de l’ancienne sociétaire du groupe Zangalewa. Les fans ont eu l’heureuse surprise de découvrir Jacques Anzouer, fils d’Annie, qui jouait le rôle de l’enfant turbulent dans le clip du titre « Un petit bébé », enregistré avec les Zangalewa. Il a suivi les traces de sa mère et a partagé la scène avec sa génitrice lors de ce concert anniversaire.


Read also : 45e anniversaire du Feicom: La créativité artistique valorisée

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category