Coopération: Paul Biya invité en Algérie

L’invitation du président Abdelmadjid Tebboune a été transmise hier par le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, reçu au Palais de l’Unité par le président Paul Biya

C’est un ministre algérien des Affaires étrangères, particulièrement satisfait de près de soixante minutes d’échanges avec le président de la République, Paul Biya, qui a quitté le Palais de l’Unité hier en début d’après-midi. « J’ai bien écouté le président sur ses conseils, sa vision sur l’Afrique, l’unité africaine, l’africanité, tout ce que nous devons faire », a déclaré à la presse, à la fin de l’audience, S.E Sabri Boukadoum qui était porteur d’un message du président de la République d’Algérie, Abdelmadjid Tebboune, à son homologue camerounais. Plus qu’un simple message, c’est d’une invitation qu’il a été question : « Je lui ai transmis l’invitation pour une visite d’Etat en Algérie », a-t-il indiqué, non sans souligner que la rencontre d’hier avait également permis d’aborder de nombreux sujets, tant de la coopération bilatérale que multilatérale. Sur ce dernier aspect, les échanges ont porté sur le continent africain. Sur ce plan, le ministre algérien des Affaires étrangères a fait savoir que l’un des sujets phares de l’échange ici avait porté sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). « L’Algérie et le Cameroun ont l’ambition de construire plusieurs projets structurants qui vont toucher tout le monde. Il y a la transsaharienne qui va venir jusqu’ici ; l’accord aérien entre nos deux pays », a-t-il indiqué. Au rang des projets attendus dans ce domaine, « Il y a la transsaharienne qui va venir jusqu’ici » a révélé le ministre algérien des Affaires étrangères. 

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

Sur le plan des échanges bilatéraux, l’hôte du Palais de l’Unité a relevé que de nombreux projets étaient en cours. Et n’eût été la crise sanitaire, marquée par la pandémie du coronavirus, nombreux parmi eux auraient connu des avancées significatives ces derniers mois. Toutefois, cela n’est que partie remise : « Nous espérons qu’avec les nouveaux vaccins, avec les mesures qui sont prises partout, que ce soit au Cameroun, en Algérie ou ailleurs, nous allons sortir de la pandémie et mettre en œuvre nos ambitions », a souligné S.E Sabri Boukadoum qui a annoncé la signature dans les prochaines semaines d’une série d’accords entre les deux pays. Histoire, selon lui, de mettre en œuvre l’immense potentiel qui existe entre les deux pays. L’Algérie et le Cameroun font également face au défi du terrorisme qui les menace sur leurs territoires rescpectifs.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

Au final, l’émissaire du président Tebboune n’a pas caché sa satisfaction sur cette audience avec le président Paul Biya : « Toutes les questions ont été abordées avec la dimension, la connaissance et la sagesse du président Biya. J’ai été très heureux de l’entendre. Je sors très satisfait et très honoré de cette rencontre avec le président », a-t-il conclu. Un échange de cadeaux entre les deux personnalités a eu lieu à la fin de la rencontre. Accueilli à sa descente de voiture par le chef du protocole d’Etat, Simon Pierre Bikele, le ministre algérien des Affaires étrangères a ensuite été salué, dans le strict respect des mesures barrières, sur le perron du Palais de l’Unité par le ministre, directeur du Cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo. Sabri Boukadoum avait à ses côtés, l’ambassadeur d’Algérie au Cameroun, Merzak Bedjaoui.

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category