Des outsiders toujours Des outsiders toujours fidèles

Le Burkina Faso, la Guinée, le Maroc et le Mali, comptent chacun une dizaine de participations en moyenne à la CAN.

Si la Coupe d’Afrique des nations totalise plus de six décennies d’âge (1957), le Burkina-Faso, la Guinée, le Maroc et le Mali affichent en moyenne des dizaines de participations chacun à cette compétition continentale. Ce n’est donc pas un euphémisme de dire que ces pays sont des inconditionnels de la CAN. Le Maroc, avec 18 participations aux phases finales de cette compétition, prend la tête du peloton. Ce pays, au fil des ans, s’est toujours distingué à travers un jeu rapide porté par des joueurs vivaces qui mettent très vite en déroute leurs adversaires. Les héritiers de ce style de jeu, à savoir Munir El Haddadi, l’attaquant du FC Séville et son compatriote Ayou El Kaabi avant-centre du club local Wydad Casablanca rendront sans doute la fête belle au Cameroun. D’ailleurs selon le récent classement FIFA, le Maroc occupe le 4e rang en Afrique et est 33e mondial. Il a été une fois sacré champion d’Afrique en 1976.  


Read also : Infrastructures de la CAN à Garoua : la course contre la montre

Le Syli national de Guinée est loin d’être un abonné absent. Ses statistiques indiquent 13 participations. Le pays vient de décrocher son dernier ticket mercredi dernier en battant le Mali (1-0). Parmi les meilleurs atouts du coach Didier Six, l’on compte notamment Mohamed Bay, meilleur buteur de la Ligue 2 française (Clermont Foot) avec 17 buts et Seydouba Soumah, sociétaire de Partizan de Belgrade. Ce duo espère remporter pour la première fois le trophée lors de la campagne camerounaise. Dans le classement FIFA, le Syli occupe la 72e place et 13e africain.  


Read also : Elite One : la phase aller s’achève

Le Burkina Faso de Lassina Traoré (Ajax d’Amsterdam) et Bertrand Traoré (Aston Villa) ne rêvent que de faire trembler les filets au Cameroun. A la 58e place du dernier classement mondial de la FIFA, dont 10e africain, les Etalons du Burkina Faso seront une fois de plus à Yaoundé. Ils porteront ainsi à 12 leurs participations à la CAN. Le pays a été finaliste en 2013 contre le Nigeria, même s’il a perdu cette ultime rencontre (1-0). En 2017, les Etalons ont décroché la troisième place en battant le Ghana (1-0).


Read also : Eliminatoires du Mondial 2022 : 36 Lions présélectionnés

Les Aigles du Mali vont à nouveau voler sur les stades retenus pour la CAN 2021 au Cameroun. Ils comptent entre autres, sur Hamani Traoré (Rennes) et Amadou Haidara (RB Leipzig). Classé 9e meilleure nation du football en Afrique et 54e mondial, les Aigles vont effectuer leur douzième participation à une phase finale de la CAN. Lors de sa première expédition au Cameroun en 1972, le Mali s’était taillé la deuxième place, après avoir été vaincu par le Congo Brazzaville (3-2). Ces pays qui semblent avoir fait le serment de ne manquer aucune phase finale de la CAN, seront à nouveau de la partie.


Read also : « Je veux avoir l’équipe la plus forte »

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category