Promotion du bilinguisme et multiculturalisme: Un réseau parlementaire créé

Une Assemblée générale constitutive s’est tenue le 05 avril dernier en vue d’adopter un plan d’action pour les cinq prochaines années.

Députés et sénateurs s’entendent sur un point. L’Etat a mis en branle plusieurs outils pour promouvoir le bilinguisme, le multiculturalisme et le vivre-ensemble au Cameroun. A titre d’illustration, le président de la République a créé, en janvier 2017, une Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme. Une loi portant sur la promotion des langues officielles a également été votée par le Parlement en novembre 2019. Tout ce qui est fait reste néanmoins insuffisant, au regard de l’ampleur de la tâche et des résultats obtenus jusqu’ici. C’est cette situation qui explique la création du Réseau des parlementaires pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (Rep-Probim).


Read also : Union des populations du Cameroun: Un congrès national en vue

Celui-ci a tenu son Assemblée générale constitutive du Bureau le 05 avril dernier, en marge de la session parlementaire de mars. Pour le Rep-Probim, il est question d’assister et d’accompagner les actions menées jusqu’ici par le gouvernement, en intensifiant la sensibilisation sur le terrain. Notamment à travers la vulgarisation de la loi sur la promotion des langues officielles au sein de la population. Le Réseau veut également s’assurer que les membres du Parlement travaillent à être bilingues. Pour cela, « nous devons organiser des séminaires pendant l’intersaison. Et pendant les sessions, il faut introduire une journée du bilinguisme au sein de l’Assemblée nationale », estime l’honorable Johanna Ebangha Agborntui, présidente du Rep-Probim.


Read also : North West: Peace-Building Prioritised

Ici, insistent les membres du Réseau, il n’est pas question de se substituer aux institutions qui existent déjà. Il s’agit plutôt d’accompagner les pouvoirs publics dans l’implémentation et la matérialisation du multiculturalisme et le bilinguisme. Pour élaborer un plan d’action à mettre en œuvre entre 2021 et 2025, les porteurs de cette initiative se sont appuyés sur des points focaux dans les dix régions. Une remontée d’informations qui a permis aux uns et autres d’avoir une idée de la situation sur le terrain.


Read also : Conseil régional du Sud: Des ficelles pour monter le budget

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category