Santé en entreprise : la santé des travailleurs au scanner

Une campagne de consultations et de prise en charge gratuites organisée du 28 au 30 avril à Douala par « Santé en entreprise » en partenariat avec Total Cameroun

Près de 300 travailleurs de diverses entreprises de la capitale économique ont pris part aux consultations médicales organisées du 28 au 30 avril par l’association « Santé en entreprise ». C’était dans le cadre d’une caravane de santé s’inscrivant dans le programme de promotion de la santé dans les entreprises en Afrique dénommé « Santé entreprise Afrique » ; qui est une initiative Conseil des français investisseurs en Afrique (Cian). L’initiative destinée aux filiales des entreprises françaises a été étendues aux entreprises locales par le biais du Gicam qui abrité la première journée des consultations médicales. A en croire le chef de projet Santé entreprise Afrique Emmanuel Ntomb, cette caravane s’est déroulée sur la base d’une approche multi-maladies avec en première ligne, la lutte contre le paludisme. Selon les spécialistes de santé, le paludisme est la première cause de consultation, le premier motif d’absentéisme et le premier poste de dépenses médicales pour les employés et leurs familles. « En Afrique, les entreprises ont leur part d’efforts à prendre dans la lutte contre la paludisme. Elles doivent tout d’abord agir comme des employeurs responsables pour protéger leurs employés et leurs familles », rappelle Erick Maville, directeur de l’association « Santé en entreprise ».
Sur le site des consultations installé à la direction générale de total Cameroun les 29 et 30 avril, un circuit constitué de plusieurs étapes a été déployé. Les TIC ont été mises à contribution à travers l’enregistrement des données et autres paramètres médicaux des travailleurs dans des terminaux numériques. « Cette caravane de santé est très capitale pour nous. Elle me permet de me faire une idée précise de mon état de santé en tant que travailleur. Je souhaite que cette initiative se poursuive et que le maximum de camerounais en bénéficient », témoigne Rager Kemogne, travailleur chez Total Cameroun. Plusieurs autres pathologies ont fait l’objet de consultations auprès des travailleurs. Notamment le Covid-19 en termes de sensibilisation, les hépatites virales B et C, le diabète, l’hypertension, le VIH, l’anémie. Dorette Momha a souligné que cette campagne ne cible pas uniquement les employés mais aussi les partenaires et les populations voisines des différentes stations-services.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category