« Nous sommes un seul et unique pays »

Marilyn Douala Bell, présidente de Doual’art.

« Patrimoine contemporain et identités collectives », pourquoi avoir choisi ce thème ? 
Nous avons choisi ce thème parce que nous assistons à une sorte d’explosion de notre pays. Nous constatons qu’il y a de plus en plus de repli communautaire, identitaire et nous avons demandé à ces jeunes artistes de créer des possibilités de dialoguer sur notre patrimoine commun, notre patrimoine contemporain. Et de parler de nous en tant que Camerounais, même si nous avons des identités qui sont individuelles. Ce sont des identités qui appartiennent au Cameroun et qui font de ce pays un pays d’une très grande richesse. Nous avons une variété d’identités, une variété de civilisations à l’intérieur de cette Afrique en miniature. Le but était de faire en sorte que les artistes représentent des discours, des propos, une thématique. Et que cette thématique soit l’objet d’échanges, de conversations, de réflexions sur le fait que nous sommes tous Camerounais, nous sommes un seul et unique pays et nous avons une seule citoyenneté. 
Quelle va être la suite pour les lauréats de cette édition ?
Le concours Jeunes Espoirs offre des prix aux lauréats. Des prix qui représentent un engagement d’artistes seniors à accueillir ces jeunes talents pour les accompagner en résidence pendant un an. Et pendant un an, ils vont mûrir leur art. Certains d’entre eux sortent des écoles. D’autres sont des artistes indépendants, mais ils ont besoin d’être accompagnés, ils ont besoin de mûrir tout ça. Le concours a pour objectif justement de donner à ces jeunes talents la possibilité de devenir des artistes pleins, qui auront une vraie maitrise de leur démarche artistique, de leurs expérimentations artistiques et de leur carrière artistique.
Que doit-on retenir de ce concours 2021 ?
Je suis très fière d’être dans ce bain de jouvence, dans cette jeune génération qui nous montre le chemin de ce que nous sommes aujourd’hui. Je suis très fière de présenter ces jeunes et j’invite toutes les personnes qui nous écoutent et qui nous regardent à être attentives, parce que d’ici dix ans, ces jeunes seront ceux dont on parle dans le monde entier. Leur carrière démarre aujourd’hui et ils ont tout l’avenir devant eux, d’autant plus qu’ils vont être accompagnés par des aînés et je crois que le Cameroun a beaucoup à apporter au monde par cette jeune génération. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category