« Notre objectif était le maillot jaune »

Joseph Evouna, directeur technique de l’équipe nationale du Cameroun de cyclisme.

Le Cameroun a remporté le Tour cycliste 2021. Qu’est-ce qui a fait la force du Cameroun dans cette compétition ?
La force du Cameroun a été une force d’ensemble parce que les deux équipes, l’équipe nationale et la SNH vélo club, n’ont pas eu à se battre entre elles. Ça fait un bon bout de temps qu’on n’avait pas remporté le tour du Cameroun. Il fallait faire comprendre aux uns et aux autres qu’il y a un seul drapeau et nous sommes tous Camerounais. C’est d’ailleurs ce qui a prévalu pour que nous puissions arriver à la victoire finale. 
Quelles sont tactiques mises en place pour permettre au Cameroun de conserver le maillot jaune ?
Je puis vous dire que lorsque Clovis Abessolo Kamzon gagne le dernier tour du Cameroun en 2015, il y a eu des mésententes au niveau de la Fédération et du ministère des Sport et de l’Education physique un an après. C’est ainsi j’ai claqué la porte. Avant le décès de l’entraîneur de l’équipe nationale, Dieudonné Ntep, le bureau exécutif s’est réuni et m’a demandé de venir en aide aux encadreurs dans la préparation des cyclistes camerounais. C’est ainsi que nous avons travaillé ensemble pendant presque deux mois. Nous avons pu bâtir l’équipe qu’on a vu pendant ce tour cycliste. Avec les cyclistes de la SNH et quelques recrues venues de Douala, nous avons travaillé. L’ambiance était bon enfant dans la tanière. C’est ce qui nous a amenés à cette victoire. Tout au long de la compétition, j’ai pris la peine de dire aux coureurs que les trois premières étapes dans un tour cycliste sont capitales. Si jamais ils loupaient la première étape, il n’était pas question de perdre la deuxième. Vous avez constaté que la première étape a été assommée par 13 coureurs dont quatre Camerounais, à savoir Clovis Abossolo Kamzong, Djasse Popouna, etc. la victoire pouvait venir d’un d’entre eux. Clovis Abossolo Kamzong étant le plus expérimenté, on a jeté le dévolu sur lui en demandant aux autres de l’accompagner. En clair, notre objectif était le maillot jaune.
Comment expliquer qu’on gagne un tour cycliste sans remporter une seule étape comme c’était le cas ? 
C’est très simple. Quand on prend part à un tour, il n’est pas forcément question de gagner les étapes. Il suffit d’être régulier parmi les cinq premiers et vous faites un bon temps. Quand on regarde les données, le plus mauvais résultat de Kamzong Abossolo était la cinquième place. Vous allez également vous rendre compte qu’il n’y a que le coureur Bulgare Andreev Yordan qui a été constant comme Kamzong Abossolo. Mais notre compatriote a réussi à le battre sur l’étape de Kribi. C’est ce qui nous a permis d’avoir le maillot jaune. C’est donc le temps qui compte et non la victoire d’une étape. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category