BEPC : près de 220 000 candidats

L’examen démarre ce lundi pour les 3165 postulants de la section bilingue. Et demain mardi, commence le BEPC ordinaire.

A partir de ce lundi 14 juin 2021, les élèves des classes de Troisième du triangle national vont affronter les épreuves du Brevet d’études du premier cycle (Bepc).  Selon les statistiques de la Direction des examens, des concours et de la certification du ministère des Enseignements secondaires (Minesec), ils sont 215 257 candidats au BEPC ordinaire et 3165 postulants au BEPC bilingue. Soit 218 522 candidats au total. Ce lundi, seuls les candidats au BEPC bilingue seront face à l’épreuve de communication orale. Demain mardi, tous les candidats entreront en scène.


Read also : Media : Chebonkeng Calls For Professionalism

Avant ce démarrage effectif, l’heure était aux préparatifs dans la plupart des centres d’examen le week-end dernier. « Au lycée bilingue de Nkol Eton, c’est encore sur papier que nous nous préparons ce samedi parce que le baccalauréat n’est pas bouclé. C’est à son terme que nous allons engager les préparatifs du BEPC », explique Mme Mohamadou Kingui, le proviseur. D’après le chef d’établissement, si l’Office du baccalauréat du Cameroun a sollicité qu’il y ait 24 candidats par salle, la direction des examens, des concours et de la certification du Minesec¸ demande 50 par salle. Place était donc à la reconfiguration des salles dans la majorité des centres d’examen hier, dimanche.


Read also : Menace d’une troisième vague : pari sur le vaccin

Au ministère des Enseignements secondaires, tout est fin prêt pour le grand jour. Le matériel de composition est disponible sur le terrain. Au plan administratif, tout a été fait, notamment la désignation des chargés de mission, des chefs de centres et sous-centres. La crise sanitaire étant toujours d’actualité, Dr Madeleine Shewa, directeur des examens, des concours et de la certification explique que l’organisation du BEPC session 2021 ne sera pas différente de celle de 2020. Un accent particulier est mis sur le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement. Et en dehors du port du masque, du respect de la distanciation physique, les examinateurs qui manipulent les feuilles de composition, sont appelés à arborer des gants. Question de barrer la route au Covid-19 dans les centres d’examen. Du côté des candidats, c’est avec sérénité et d’assurance que certains, à l’instar d’Antonella Murielle Essombe Assol, entendent amorcer ce nouveau chapitre de leur vie. 


Read also : CHRACERH : les comptes sont conformes

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category