Trois Lys-Nsimalen : des perspectives plus grandes

Active dans l’humanitaire et les activités socio-économiques et socio-culturelles, cette association a été reconnue d’utilité publique par un décret présidentiel le 17 juin dernier.

Chaque année, ils s’engagent par milliers dans le Sahara et sur les flots tumultueux de la Méditerranée. Un périple du désespoir qui s’achève tragiquement pour beaucoup de migrants clandestins. En finir avec ces mouvements vers l’Europe est l’un des objectifs que s’est fixée l’association dénommée Trois Lys NotreDame-Nsimalen et les amis de la charité (Trois Lys-Nsimalen). Celle-ci est désormais reconnue d’utilité publique par un décret présidentiel daté du 17 juin 2021. Elle appuie la jeunesse dans sa quête d’épanouissement, à travers la création de micro-projets. Dans ce sens, elle développe des programmes et projets de développement aptes à générer des richesses. C’est le volet socio-économique de ses interventions. L’association, dont le siège se trouve au quartier Odza, à Yaoundé, propose régulièrement au public européen des réalisations de jeunes Camerounais, en vue de créer des opportunités d’affaires.

Active depuis 217 et légalisée en 2018, Trois Lys-Nsimalen est également très engagée sur le champ de la solidarité et de l’humanitaire. Ainsi, elle initie des levées de fonds pour soutenir les couches sociales défavorisées, tout en s’investissant dans le bénévolat. En mars 2020 par exemple, cette association a remis des dons au Centre national de réhabilitation des personnes handicapées de Yaoundé. Elle est aussi présente sur le terrain socio-culturel. A Nkolnda, dans l’arrondissement de Yaoundé 4, elle a construit un point d’adduction d’eau potable. Une aubaine pour ce quartier confronté aux difficultés d’accès à cette denrée. Dans le même temps, les Trois LysNsimalen organise des ateliers divers pour les enfants, ainsi que des conférences-débats, participe à des salons culturels, et noue des contacts avec d’autres associations à l’international. Sur ce dernier point, elle compte à son actif plusieurs actions dont le but est de promouvoir la francophonie et les échanges interculturels. Trois Lys-Nsimalen est ainsi membre du Réseau international des maisons des Francophonies, avec siège à Lyon en France. Sa présidente-fondatrice, Eliane Régine Lafleur Nsom a participé à la création du Ré- seau Afrique des maisons de la Francophonie, basé à Dakhla au Maroc. Ces différents réseaux partagent les valeurs d’amitié, de respect mutuel, de solidarité, de liberté de pensée, d’ouverture sur les cultures, etc. Des arguments qui ont permis à cette Trois Lys-Nsimalen d’être reconnue d’utilité publique par le président de la République. Cette reconnaissance lui donne la possibilité, entre autres, de recevoir des subventions de l’Etat et des collectivités territoriales décentralisées. Ce qui permettra à cette association de continuer à mener ses activités avec encore plus d’entrain et de dévouement.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category