Fête de la musique : Bafoussam dans la danse

La chaîne urbaine Crtv Poala FM, a célébré l’événement par un concours primant des chanteurs en herbe, avec l’accompagnement d’artistes confirmés.

« Combattons ». Ce titre de chanson est tout à l’opposé de la voix suave qui l’exécute. Cette voix est celle de Stella Kitet, 28 ans. Stella est malvoyante. L’émission « Crystal », présentée par Amy Banda, sur les ondes de la radio urbaine Crtv Poala FM, émettant à Bafoussam sur la fréquence 104.7 FM, ce lundi 21 juin 2021, journée internationale de la musique, permet à cette étudiante à l’Ecole normale des instituteurs de Bafoussam d’exécuter à plusieurs reprises sa création et de partager sa passion pour la musique ainsi que ses rêves de showbiz. Grâce à son opus, Stella décroche la troisième place du concours de la meilleure chanson, organisé par la radio Poala FM, dans le sillage de la fête internationale de la musique. 


Read also : Danse : spiritualité africaine en mouvements

En l’absence des deux premières, elle a été la première à recevoir son lot, un package contenant en outre un kit de protection pour la lutte contre le Covid-19. Des lots gracieusement offerts par le préfet de la Mifi, parrain de cette célébration spéciale. Les 10 « stars » en herbe primées ce jour se sont distinguées par la qualité de leurs mélodies, du feeling, de l’originalité et surtout le message contenu dans leurs chansons. La thématique étant centrée sur la lutte contre le coronavirus. Stella Kitet s’est inspirée du décès du père de sa meilleure amie des suites de Covid-19. Immaculate Moga, jeune enseignante de 26 ans, malvoyante, a chanté une interpellation au Seigneur afin qu’il vole au secours de l’humanité dans la lutte contre cette pandémie. 


Read also : Musique : Laro Njoh, gardienne des traditions

Carrelle Sando, étudiante en gestion logistique et transport, a exprimé le mal ressenti par les personnes proches, obligées de s’éloigner pour respecter les mesures barrières. Heureusement, l’espoir de voir cette pandémie s’éteindre pendant cette période d’éloignement triomphe dans son opus. L’émission « Zik des confinés » qui permettait aux participants de se mouvoir, « a pendant un mois, selon son présentateur, Guy Constant Tchetche (Consty Love), été l’occasion pour les mélomanes, de vivre un spectacle musical en direct en respectant les restrictions imposées par la crise sanitaire ». Un projet pensé par la journaliste Charline Flore Demgne, cheffe de chaîne de cette radio urbaine, « pour continuer à célébrer la fête de la musique avec les auditeurs, en respectant les mesures barrières ». La réussite de la première édition de ce concept la pousse d’ailleurs à envisager sa pérennisation.


Read also : Festival de Cannes 2021 : le choc de « Titane »

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category