CEP, FSLC : c’est parti

Accompagnés pour la plupart de leurs parents, les candidats se sont rendus très tôt hier dans les centres d’examen à Yaoundé comme sur l’ensemble du territoire national.


8h30 au sous-centre de l’Ecole publique bilingue Bastos à Yaoundé. C’est la fin de la première épreuve de Mathematic Paper I qui fait appel à la rapidité du candidat au First School Leaving Certificate (FSLC). Le jeune Enoh Oumarou qui en a profité pour se soulager assure au reporter de CT avoir très bien débuté avec la composition. « J’ai très bien fait mes calculs », assure le jeune candidat. Suivra ensuite la seconde épreuve Mathematic Paper II qui durera 1h30. Dans ce sous-centre d’examen qui compte pas moins de 1 000 candidats, répartis 50 par salle pour deux surveillants, la responsable Constance Andin Foyabo qui veille au grain n’a relevé aucune fausse note en dehors de sept absences. « Les enfants accompagnés de leurs parents sont arrivés très tôt. Ce qui a permis de lire à temps la police des examens », indique-t-elle. Pour un bon déroulement des épreuves dans un contexte marqué par le Covid-19, le chef du sous-centre a disposé des kits de lavage des mains devant les salles de classe afin de faciliter le lavage régulier des mains. Sans oublier le port obligatoire de masque de protection par tous les intervenants. 
Même cliché au sous-centre de l’Ecole publique du centre administratif. 388 candidats composent les épreuves du Certificat d’études primaires (CEP) sous le regard vigilant de Marie Thérèse Ottou, chef dudit sous-centre. Si l’on a recensé huit absences, la responsable n’a pour autant noté aucun couac. « L’épreuve de Dictée-questions a été lancée à 8h, suivie de la deuxième pourtant sur la production écrite. Tout se passe dans le calme et la sérénité. Nous espérons terminer dans cette ambiance jusqu’à la fin. Car nous allons boucler demain (Ndlr : aujourd’hui) avec les épreuves orales », ajoute-t-elle. Pour cette session, ils sont 541 206 candidats à la conquête de leur premier diplôme, sur l’ensemble du pays. Un peu plus que la session de l’an dernier qui comptabilisait 413 030 candidats. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category