Littoral : près de 11000 vaccinés

Bilan présenté le 1er juillet lors de la réunion d’évaluation et de plaidoyer pour le deuxième tour de la campagne.

A en croire le coordonnateur du Groupe technique régional du Littoral pour le Programme élargi de vaccination (GTRLT-Pev), Léonard Ewane, le bilan de la première phase de vaccination contre le Covid-19 est positif, en dépit de l’insuffisance des performances. Des contre-performances rapidement corrigées par une stratégie de communication de proximité mise sur pied par le délégué régional du Minsanté, Dr Albert Mambo Maka.
« Le début de la campagne de vaccination anti-Covid-19 a été très timide dans le Littoral. Après la campagne de communication de proximité engagée dans toute la région auprès des districts de santé et des populations, nous avons enregistré près de 11000 personnes vaccinées contre moins de 1000 au début de la campagne », soutient Léonard Ewane.
Au cours de la réunion d’évaluation présidée par le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, le 1er juillet dernier, des présentations sur l’état des lieux de la campagne de vaccination et la connaissance du Covid-19 ont été faites. Il en ressort que la région a enregistré 95 cas d’effets secondaires dont 94 cas mineurs. Notamment des céphalées, une petite fièvre. Le seul cas grave a été enregistré dans le district de santé de Mbanga (Moungo). L’investigation approfondie a permis de découvrir que les effets indésirables n’avaient pas de lien avec la vaccination.
D’une manière générale, la région s’en sort jusqu’à présent avec 1% de taux d’effets indésirables. L’occasion a été donnée au 1er adjoint au maire de la ville, Dr Gérémie Solle, de présenter les activités menées dans la cadre de la riposte contre le Covid-19. Une campagne de promotion de la vaccination est en cours sur plusieurs supports de communication et de publicité. Des réunions regroupant les maires des communes d’arrondissement sont organisées chaque quinzaine. Il a annoncé le début imminent de la vaccination des 1500 personnels de la mairie de la ville.
Dans le cadre du plaidoyer pour la deuxième phase de vaccination anti-Covid-19, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a exhorté les forces de maintien de l’ordre à prêter main forte aux différents acteurs pour le bon déroulement de la campagne. Objectif, hisser le Littoral à la première place nationale en terme de taux de couverture vaccinale. Samuel Dieudonné Ivaha Diboua précisera par la suite que les communautés sont mobilisées pour que la vaccination aille à grande échelle. Une mobilisation qui se traduit non seulement par la motivation au niveau des districts de santé, mais également, l’installation des points de vaccination au niveau de certains services publics et de certaines communautés.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category