The Conjuring 3 : retour manqué des Warren

Le couple d’enquêteurs du paranormal revient pour un troisième volet en deçà de la promesse des prédécesseurs.

Ed et Lorrain Warren, enquêteurs spécialisés dans le paranormal, sont de retour dans « The Conjuring 3 : sous l’emprise du diable ». Pour ceux qui ne les connaissent pas, il s’agit d’un couple réputé dans les années 70-80 pour ses nombreuses enquêtes dans le monde occulte. Si certains ont remis en cause leurs nombreux cas traités mais le cinéma a vu une belle aubaine à exploiter. On ne va donc pas faire durer le suspense en vous avouant d’emblée que ce troisième volet, qui est en fait le 8e en tenant compte de tous les spin-off de l’univers Conjuring sortis depuis 2013, est bien en deçà des deux premiers volets principaux : les dossiers Warren et le Cas Enfield. Ed et Lorraine s’occupent cette fois d’un dossier particulier puisque pour la première fois dans l’histoire des Etats-Unis, un tueur, Arne Johnson, plaide la possession démoniaque comme ligne de défense. Une affaire qui va ébranler le couple qui est un peu plus mis en avant dans cet opus. 
Ce Conjuring 3 n’est pas mal en lui-même mais il souffre grandement de la comparaison avec ses prédécesseurs. Et du coup, il parait bien moins horrifique, avec ces effets spéciaux convenus et souvent exagérés. On est plus dans le thriller d’épouvante qu’un véritable film d’horreur. Peut-être le changement de réalisateur y est-il pour quelque chose. En tout cas, James Wan, aux commandes des deux premiers, a laissé la place derrière la caméra à Michael Chavez, à qui l’on doit l’ennuyeux « La malédiction de la dame blanche ». On retiendra surtout les 20 premières minutes du film et cette scène d’ouverture qui apparaît comme un petit clin d’œil à l’Exorciste. Après, le long métrage tombe clairement dans du déjà-vu. 
Le duo Vera Farminga/Patrick Wilson apporte un peu de panache au film, certainement du fait de leur capital sympathie engrangé depuis le premier volet auprès du public. Ce troisième opus a clairement voulu s’offrir quelques contre-pieds à cet univers déjà bien connu et cela marche sur certaines scènes. Parfois non. The Conjuring 3, diffusé actuellement à Canal Olympia, se laisse regarder mais on peut bien se demander si on n’a pas fini de faire le tour de la saga.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category