Financement des PME : la foire aux opportunités

C’est l’un des objectifs de la première édition des Journées de la coopération et du partenariat qui se tiennent depuis hier à Yaoundé sous la présidence du ministre Achille Bassilekin III.

Les Journées de la coopération et de partenariat (JCP) se sont ouvertes hier, 12 juillet 2021 à Yaoundé. Ces rencontres présidées par le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Achille Bassillekin III ont réuni les partenaires financiers et techniques, chefs d’entreprise et les membres de la société, civile. Occasion de passer en revue les leviers, mécanismes et instruments de la coopération et du partenariat dans le secteur. Le ministre a relevé que le gouvernement entendait faire du secteur privé productif, le moteur d’une croissance économique pérenne et soutenue, créatrice de richesse et génératrice d’emplois. 
Pour réaliser cette ambition, il est question de s’attaquer aux problèmes de fond, (accès amélioré aux guichets de financements) et surtout renforcer les capacités techniques de ces acteurs pour dynamiser l’écosystème entrepreneurial et moderniser les capacités productives. Comme l’a indiqué Achille Bassilekin III, le gouvernement finance déjà le secteur privé. Seulement, ces ressources, quoique appréciables, restent limitées. Pourtant il existe toute une panoplie de guichets bilatéraux et multilatéraux destinés au soutien du secteur privé en général et des Pme en particulier ainsi que des artisans et les acteurs de l’économie sociale. Il y a par exemple des lignes de crédit ouvertes avec l’Allemagne pour 400 millions d’euros (un peu plus de 262,3 milliards de F) en faveur des Pme africaines. Mais aussi celle de la Banque européenne d’investissement qui soutient déjà les PME de façon constante avec 30 milliards de F logés dans les banques commerciales, pour la seule année de 2020. Sans oublier la Banque africaine de développement et la Banque islamique de développement qui se sont engagées à soutenir les PME. 
Mathias Naab, coordonnateur résident su système des Nations unies, a salué les initiatives et mesures du gouvernement pour le soutien des entreprises à travers le Fonds spécial post-covid et d’autres projets.  
Afin d’accélérer sa dynamique de développement au cours de cette décennie, le Cameroun s’est doté d’un nouveau cadre de référence, la Stratégie nationale de développement 20-30, qui prescrit au gouvernement et administrations sectorielles de revoir et améliorer la nature et la portée de la contribution des partenaires extérieurs au processus de développement du pays. Pendant les trois jours que vont durer ces JCP, il est prévu des exposés sur les modalités d’accès aux guichets de financements internationaux, les mécanismes de financements innovants en faveur des Pme, les outils de coopération dans ledit secteur ainsi que la présentation du Document de plaidoyer du Minpmeesa à l’endroit des partenaires techniques et financiers. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category