Dr Danielle Ngansop Nana : un médicament en un clic

La promotrice de l’application Acramed permet aux patients de localiser les pharmacies disponibles et les médicaments recherchés, en fonction de la disponibilité.

Son challenge, faciliter la recherche des médicaments. Son obsession : aider les patients désemparés dans la recherche urgente de solution. A à peine huit ans d’exercice de la profession de pharmacienne et Dr Danielle Ngansop Nana entend allier savoirs et outils pratiques. Elle a ainsi créé l’application Acramed. Elle se veut claire sur la mission de son application : « Ce n’est pas une pharmacie en ligne. Elle ne fait pas de commandes en ligne, ne vend pas de médicaments en ligne et par conséquent ne livre pas de médicaments. Elle ne fait que géolocaliser les pharmacies qui disposent ou pas de nos médicaments ». Elle a une claire vision de son projet : « Améliorer la qualité de vie des patients en leur facilitant l’accès aux médicaments. »
Après avoir obtenu le diplôme de docteur en pharmacie au terme d’une formation en Guinée Conakry en 2013, la jeune camerounaise est revenue dans son pays. Pour Dr Danielle Ngansop Nana, le déclic est parti d’une rencontre. « J’étais assistante dans une pharmacie de Yaoundé. J’ai alors reçu une personne âgée qui n’avait pu avoir accès à son médicament après avoir fait le tour de plusieurs pharmacies. Elle avait cherché depuis plusieurs jours. Je ne pouvais pas rester indifférente face à cette situation », se souvient-elle. Créer, innover et ne pas rester les bras croisés sont une sorte de leitmotiv de la jeune pharmacienne. « L’équipe qui porte ce projet souhaite répondre à un besoin de santé publique. Il permet aux usagers d’accéder rapidement à une pharmacie de proximité à la demande. Ce qui fait économiser en temps, en énergie et même en argent. L’objectif est de les rapprocher des pharmacies, seul partenaire du médicament, et les éloigner du fléau du médicament de la rue », ajoute Dr Ngansop Nana.
Application gratuite et libre d’accès, Acramed constitue un réservoir de contacts et de d’adresses utiles pour les usagers. Trois ans après sa création, l’application continue de drainer des pharmacies partenaires et des usagers convaincus par les services rendus. « De plus en plus, la population comprend qu’Acramed lui appartient en premier et j’en suis heureuse », se réjouit le docteur en pharmacie. La solution n’est pas encore étendue à toutes les régions du Cameroun. Besoin de plus de partenariats avec les pharmacies locales et de financement. Mais, rien de tout cela ne va freiner les ardeurs de Dr Danielle Ngansop Nana.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category