Soins aux victimes de Boko Haram : le coup de pouce du Royaume-Uni

Un important stock de médicaments a été remis mardi dernier aux populations de Mora, à travers le secteur N°1 de la Force multinationale mixte.

L’amorce de la phase de la stabilisation dans le conflit contre la secte terroriste Boko Haram fait changer de perspective. « En lieu et place des armes, il faut d’autres types d’armes pour que la paix soit une réalité », souligne le général de brigade Bouba Dobékréo, commandant du secteur N°1 de la Force multinationale mixte (FMM) basée à Mora. Il s’exprimait ainsi le 13 juillet dernier, lors de la remise d’un important stock de médicaments. Offert par le Royaume-Uni, ce don a été remis par le lieutenant-colonel Sigolène Hobson, responsable du plan et du développement au sein des forces royales anglaises, au Colonel Antoine Hounkpe, représentant du commandant de la FMM, venu spécialement de N’Djamena pour la circonstance. Ce geste est motivé par le besoin d’accompagnement des populations après les épreuves imposées par la secte terroriste Boko Haram. 
Séance tenante, les médicaments ont été remis au général de brigade Bouba Dobékréo, commandant du secteur N° 1 de la FMM, pour usage immédiat par le centre de santé logé au sein de la structure qu’il dirige. L’objectif visé par le Royaume-Uni à travers ce don, a précisé le Lieutenant-colonel Sigolène Hobson, est d’accompagner la FMM dans ses actions civilo-militaires, afin de renforcer la confiance des populations qui doivent croire et avoir confiance en leur armée. Pour Zaké Boukar, le 1er adjoint au maire de Mora présent à la cérémonie, cet acte est plus que salutaire. Il constitue en effet un grand soulagement pour les populations non seulement appauvries par les actes terroristes de Boko Haram, mais aussi victimes de maladies courantes. L’édile a émis le vœu que des initiatives pareilles se multiplient.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category