Cameroun – Fida : un partenariat exemplaire

Gabriel Mbaïrobé, ministre de l’Agriculture a présidé le 21 juillet dernier à Yaoundé la mission de revue à mi-parcours du Programme d’options stratégiques pour le pays.


Le gouvernement et le Fonds international de développement agricole (Fida) ont procédé le 21 juillet dernier à Yaoundé à une évaluation à mi-parcours du Programme d’options stratégiques du Fida pour le Cameroun (Cosop) couvrant la période 2019-2024. A l’issue de la présentation, Gabriel Mbaïrobé, ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) ainsi que son homologue de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) se sont montrés satisfaits de ce qui se fait sur le terrain. « Cette évaluation confirme le choix stratégique du Fida d’être en phase avec les orientations de développement agropastoral et rural du Cameroun pour la période 2019-2024. Et optimise ainsi l’impact de ses interventions en matière de réduction de la pauvreté en milieu rurale » a expliqué Emime Ndihokubwayo, représentante Fida.
La mission à mi-parcours du Cosop conduite en collaboration avec le gouvernement et le bureau pays Fida s’est déroulée du 05 au 21 juillet 2021. Durant 14 jours d’évaluation, la mission a mené des consultations avec les équipes des projets, les représentants des organisanisations des producteurs, les partenaires techniques et financiers, et les administrations sectorielles partenaires. Elle a effectué des descentes de terrain pour rencontrer les bénéficiaires des investissements des régions du Centre, Ouest et Nord-Ouest. Les axes prioritaires du Cosop visent à accroître durablement la productivité et la production des petites exploitations agricoles et des entreprises rurales ; accroître les revenus et autres avantages que les populations rurales pauvres tirent de leur intégration au marché et renforcer les capacités sectorielles de coordination et dialogue sur les politiques de gestion des résultats. 
De cette évaluation, il ressort que les axes stratégiques du Programme pays sont alignés sur les objectifs des documents de références du Cameroun à l’instar de la Stratégie nationale de développement (SND30) et de la nouvelle stratégie de développement du secteur rural. Le rapport de ces descentes relève également que les projets du Cosop en cours connaissent une bonne dynamique d’exécution. L’une des principales recommandations du gouvernement a été de densifier les interventions prioritaires vers les produits de grandes consommation ciblés dans la politique d’import-substitution prévue dans la SND30, parmi lesquels : le poisson, le lait, le riz, le maïs. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category