Sopecam-UPF Cameroun : vision commune

Le Directeur général, Marie-Claire Nnana, a accordé hier une audience à une délégation du nouveau bureau exécutif de cette association, conduite par Evelyne Ewona Essomba.

Près d’une heure pour passer en revue des sujets d’intérêt commun. Au premier rang desquels, la crédibilité des journalistes, dont la réputation s’effrite de plus en plus, du fait de pratiques contraires à l’éthique et à la déontologie. C’est la trame de l’audience accordée, hier 4 août, par le Directeur général de la Société de Presse et d’Editions du Cameroun (Sopecam), Marie-Claire Nnana, à une délégation de la section Cameroun de l’Union internationale de la Presse francophone (UPF), conduite par sa présidente, Evelyne Owona Essomba. Il était question de prendre contact et de présenter la feuille de route de cette nouvelle équipe pour les trois prochaines années. En dehors des formations pour une presse plus crédible, l’UPF multiplie les activités pour fédérer les acteurs de la profession et aplanir toutes sortes de divergences. 
Ce fut donc « un énorme plaisir de recevoir le nouveau bureau de l’UPF, parce que ses membres sont des professionnels de valeur et de talent. Je sais qu’ils sont à la mesure des défis qui s’imposent à toute association professionnelle de journalistes », s’est réjouie Marie-Claire Nnana, au terme des échanges. Evelyne Owona Essomba, pour sa part, a affirmé voir en la Sopecam, un allié de poids pour l’atteinte des objectifs visés par l’UPF, puisque que celle-ci « est l’une des entreprises fortes dans le secteur de la presse ». La visite d’hier poursuit la volonté pour le bureau élu le 18 juin dernier de reprendre contact avec les institutions et les gouvernants après une longue pause imposée par le Covid-19. C’est dans ce sens que mardi dernier, l’équipe dirigeante de l’UPF Cameroun avait déjà été reçue par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category