Obsèques : Amobé, la patrie reconnaissante

Avant son inhumation samedi dernier à Nkolbogo 1 dans la Lékié, l’homme de culture a été élevé, à titre posthume, à la dignité de chevalier de l’Ordre national de la valeur.

20 minutes pour célébrer un héros des temps modernes. Au son des tambours, ses proches, tiges de bananier en main, ont salué les mérites de ce fervent défenseur des valeurs africaines à travers le rite funèbre baptisé Essani. En effet, Amobé Mévégué était « A l’affiche » ce samedi 25 septembre à Nkolbogo 1 par Sa’a dans le département de la Lékié, région du Centre. Non pas comme présentateur de la célèbre émission éponyme diffusée depuis 2010 sur les antennes de France 24, mais comme celui à qui le monde de la culture rend un dernier hommage. Ce 25 septembre 2021 démarrait alors son voyage vers l’éternité.
Décédé le 8 septembre dernier à Paris des suites de maladie à l’âge de 52 ans (il en aurait eu 53 ce 1er octobre), l’animateur, cinéaste et fondateur de la chaîne de télévision Ubiznews repose désormais auprès des siens. Un adieu pour lequel l’élite administrative, politique et traditionnelle du coin s’est mobilisée. Le cœur rempli d’amertume, collègues, confrères, amis, artistes entre autres, ont également fait le déplacement. S.E André-Magnus Ekoumou, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en France, a tenu à accompagner son « fils » jusqu’à sa dernière demeure. « Amobé Mévégué était un authentique Africain, un vaillant Camerounais, une référence pour la diaspora africaine. Et c’est avec beaucoup de douleur que nous venons lui rendre un dernier hommage », a-t-il déclaré. Sa famille pleure « celui sur qui le village comptait » et ses collègues, un fédérateur d’idées, un tisseur des liens entre les peuples. Ses amis quant à eux gardent le souvenir d’un citoyen du monde. Face à un public éploré, l’évêque d’Obala, Mgr Sosthène Bayemi, s’est voulu porteur d’espoir. « Il y a une vie après la mort. C’est pour cette espérance que nous implorons la considération divine pour tous nos proches. Amobé Mévégué a longtemps milité pour le rayonnement de l’Afrique à travers le monde. Et c’est cette lumière que le Christ lui accorde en ce jour », a déclaré Mgr Sosthène Bayemi. Le prélat a saisi ces moments de tristesse pour amener les fidèles à méditer sur leur existence fragile et insaisissable. A ce titre, Mgr Sosthène Bayemi a invité l’assistance à poser des gestes d’amour en faveur d’autrui, comme n’a cessé de faire le défunt. Au rang des doléances, l’évêque d’Obala demande aux enfants du pays, établis ailleurs, de retourner au village avant le terme fatidique.
Avant que la terre de ses ancêtres ne se referme sur lui, Amobé Mévégué a bénéficié des derniers honneurs de la Nation. A titre posthume, le préfet de la Lékié, Patrick Simou Kamsu, représentant personnel du chef de l’Etat, lui a décerné les attributs de chevalier de l’Ordre national de la valeur, au nom du président de la République. Son épouse, Coumba Sow, le temps d’un adieu, lui a remis un chapelet en guise de lumière même à six pieds sous terre. Les larmes perlant sur leur visage, amis, collègues et proches ont installé Amobé Mévégué auprès de son père, parti quelques années plus tôt. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category