Jean-Marie Tsebo : « L’homme de Khartoum »

Son « missile longue portée » contre le Soudan l’a inscrit durablement dans les annales du football camerounais.

De la première participation du Cameroun à la Coupe d’Afrique des nations en 1970, on retient son élimination avec le même nombre de points que les qualifiés de son groupe (la Côte d’Ivoire et le Soudan). Mais aussi une action qui a bâti la réputation d’un joueur. Il s’agit de Jean-Marie Tsebo, décédé en 2017. Le 10 février 1970 au stade municipal de Khartoum, pour son troisième match de la compétition, le Cameroun va s’incliner 2-1 devant le Soudan, pays organisateur. Le but camerounais est signé à la 34e minute par Jean-Marie Tsebo. Mais quel but !
Selon les récits et témoignages de l’époque, une quarantaine de mètres séparaient le ballon du but adverse. Une distance qui ne sera pas un obstacle pour l’ancien joueur de l’Aigle Nkongsamba. Sa puissante rafale va achever sa course au fond des filets. Un but qui lui a valu d’entrer parmi les légendes du football camerounais avec un surnom. Celui de « l’homme de Khartoum ». Âgé de 25 ans à l’époque des faits, Jean-Marie Tsebo va boucler la compétition avec deux buts comme ses coéquipiers Jean-Baptiste Ndoga et Emmanuel Koum. Le premier avait été inscrit lors de la victoire 3-2 contre l’Ethiopie lors de la deuxième sortie. L’ancien joueur du Canon de Yaoundé, du Racing de Bafoussam et de Pwd de Bamenda va permettre aux siens de revenir dans la partie en égalisant à 1-1.       
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category