Education inclusive : coup de pouce pour les enfants vulnérables

Près de 112 millions débloqués par le Minas et ses partenaires pour soutenir la scolarisation des nécessiteux.

Citadelle Manto (10 ans), connaît enfin les joies de la scolarisation cette année scolaire. Ce 26 octobre 2021, c’est son père qui l’accompagne à l’école. Un processus nouveau pour cette deuxième née d’une famille de cinq enfants. Par le passé, elle observait toute passive, son frère ainé, Divan Koning (14 ans), et ses cadets, aller à l’école. Un choix effectué par ses parents parce qu’«elle n’arrive pas à bien s’exprimer. Elle a comme un petit retard et se déplace difficilement. En bref, elle est handicapé, et  nous avons opté de la protéger en la gardant à la maison, plutôt que de l’envoyer à l’école », explique Cyrille Foumene (47 ans), le père de l’enfant. Ce dernier, avoue aussi qu’avec ses moyens limités, il n’a pas exploré d’autres possibilités de scolarisation pour sa fille handicapée. C’est donc avec soulagement qu’il a reçu l’appui octroyé par le ministère des Affaires sociales (Minas) et l’Unicef, le partenaire financier du programme Edu-cash. Un programme de soutien à l’éducation inclusive des enfants vulnérables.
« Ils sont venus me sensibiliser à domicile, m’ont enregistré et m’ont remis au bout d’un processus, 186 950 F ».  Un appui que ce natif de Kumbo résidant à Babadjou, a utilisé pour inscrire ses enfants à l’école et investir le reste dans un projet de petit élevage porcicole. A Babadjou, 200 enfants vulnérables et 10 ménages comptent parmi les bénéficiaires du programme Edu-cash. Financièrement, ils reçoivent 186 950 F pour l’éducation des enfants vulnérables et 190 000 F pour les bénéficiaires des activités génératrices de revenus (AGR). Une plate-f...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category