RDC : vivement du concret

Le démarrage laborieux des travaux de mise en commun des récentes propositions montre que l’application de l’accord de sortie de crise en République démocratique du Congo, signé le 31 décembre dernier sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale congolaise (CENCO), n’est pas encore acquise.
Le Premier ministre, Samy Badibanga et les réfractaires au dialogue avec l’opposition radicale rejettent l’accord signé par la majorité présidentielle et le Rassemblement des forces acquises au changement. Pour leur part, le Front pour le respect de la Constitution et le Mouvement pour la libération du Congo refusent de signer le compromis politique du 31 décembre tant que sa mise en œuvre effective n’est pas assurée. On sait que chaque camp signataire du compromis détient une mouture secrète. On sait aussi qu’au sein de l’opposition radicale, ayant conclu ledit compromis, la guerre de positionnement fait rage. A telle enseigne que certains observateurs croient savoir que l’accord politique global et inclusif est trop malmené pour être implémenté.  
Cependant, l’enjeu commande de surmonter ces dissonances pour préserver l’esprit et la lettre de l’accord ayant sorti la RDC d’une crise politique qui a failli perdurer. Il s’agit aussi de matérialiser cet accord  dans l’intérêt supérieur de la nation. Relever ces défis constitue une nécessité impérieuse pour la CENCO et les acteurs politiques congolais, toutes chapelles confondues. Ce faisant, il leur appartient d’accorder leurs violons pour que l’actuel président de la République, Joseph Kabila, demeure en fonction jusqu’à l’élection de son successeur au plus tard à la fin de cette année. L’accord du 31 décembre lui interdit de modifier la Constitution et de se porter candidat à sa propre succession.  Dans le même sillage, il revient à la CENCO et aux acteurs politiques de veiller à ce que la charge de président du Conseil national de suivi de la transition soit confiée à Etienne Tshisekedi, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et leader du Rassemblement des forces acquises au changement tout en confiant le poste de Premier ministre à un membre de cette plate-forme politique.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie