Soudan : mobilisation continue contre le pouvoir

Les décisions des autorités maintiennent davantage les foules dans la rue. Dimanche dernier, des accréditations ont été retirées à certains médias.

Dimanche 16 janvier, des médecins ont protesté contre les attaques d’hôpitaux par les forces de sécurité pendant les manifestations. La société civile appelle à descendre à nouveau dans la rue cette semaine, pour protester contre le régime militaire. Les décisions des autorités contre ces manifestations électrisent davantage les foules. Samedi par exemple, l’accréditation d’Al Jazeera Mubasher, une des chaînes du groupe qatari, spécialisée dans la retransmission d’événements en direct, faisant du tout images, sans commentaires, a été retirée ainsi que celle de deux de ses correspondants sur place. En retirant ces accréditations, le ministère de l’Information a dénoncé une couverture « non professionnelle » des événements au Soudan sur la chaîne d’Al Jazeera. Il reproche la chaîne qatarie un traitement médiatique qui « déchire le tissu social soudanais », faisant fi des « intérêts du pays et de sa sécurité nationale ».
La décision a été vivement dénoncée. L’ambassade américaine à Khartoum l’a qualifiée le lendemain dimanche de « pas en arrière pour la liberté de la presse ». Pour Al Jazeera, c’est une « intimidation ».  Sur Twitter, la chaîne demande à la junte d’autoriser son équipe à reprendre le travail. Le réseau des journalistes soudanais, lui, dénonce un « harcèlement continu contre les journalistes » visant à «...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category