Minas : les vertus de l’égalité

C’est par une réflexion sur cette question que le ministre Pauline Irène Nguéné a lancé les activités de la JIF hier à Yaoundé.

C’est une session de renforcement des capacités qui a donné le ton des activités de la 37e édition de la Journée internationale de la femme au ministère des Affaires sociales. Hier au Centre Jean 23 de Mvolyé à Yaoundé, le ministre Pauline Irène Nguéné a rappelé tout le sens de cette célébration dont le thème central est : « Egalité femmes-hommes aujourd’hui pour un avenir durable ». Selon le chef du département ministériel, c’est l’occasion de se pencher sur les problématiques auxquelles les femmes et les filles font face. Concrètement, il est question au cours de cet atelier placé sous le thème : « Comment l’égalité ou l’inégalité sous- tend la violence publique et domestique à l’égard des femmes », d’évaluer les mesures mises en place pour résoudre les problèmes des femmes, et d’identifier des voies nouvelles pour parvenir à l’égalité de sexe en tant qu’exigence de gouvernance, de justice sociale et de progrès.
Pour le ministre des Affaires sociales, l’égalité de sexe constitue un élément déterminant de performance économique et de cohésion sociale. Elle apparaît donc comme un impératif de droits humains, un enjeu de développement inclusif et durable pour les Etats. Dans ce sens, le Cameroun s’est résolument engagé à faire de la lutte contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes une priorité. Une situation qui interpelle ainsi la responsabilité du Minas à travers l’une de ses missions phares : la protection des personnes socialement vulnérables. En effet, les femmes socialement vulnérables à cause de leurs conditions physiques et socioculturelles sont victimes de discriminatio...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category