Maîtrise des effectifs: les privés aussi

Ayant débuté les inscriptions depuis des semaines, nombre d’entre eux   veillent sur les instructions du Minesec.

Les établissements scolaires privés sont dans le vif des inscriptions. A Bertoua, les registres de cet ordre d’enseignement sont ouverts depuis plusieurs semaines déjà. Alors que de leurs côtés, les lycées et collèges publics  attendent le kick-off du 15 août 2016. Le ministre des Enseignements secondaires a fixé le cap à tous, afin d’éviter  les effectifs pléthoriques, souvent source de contre-performance dans les établissements secondaires. Pas plus de 60 élèves par classe, précise l’instruction du ministre pour les 6e, 5e et Form 1 and Form 2. 
Alors que dans les autres classes, la proportion est majorée à maximum 80 élèves. Toutefois, d’un établissement à l’autre, cette mesure ministérielle est appliquée à plusieurs vitesses dans certains établissements secondaires de la ville de Bertoua à l’heure des inscriptions. Au collège adventiste de Bertoua, l’administration dit veiller à l’équilibre, en dépit de la forte pression, qui est du reste perceptible. Éric Moapoum Parito, le trésorier dudit collège, reconnaît qu’en classes de 6e et 5e, les effectifs sont importants. Les salles sont très sollicitées. « Entre 65 et 75 élèves par classe », selon cette source. 
Pour les 4e et 3e, neuf salles  de classe sont disponibles, pour une moyenne de 60 élèves par classe. Au second cycle, c’est plus détendu : entre 20 et 40 élèves en classe de seconde, 1ere et Tle. Ce n’est pas faute de sollicitations. Notre interlocuteur explique que, dès qu’il y a pression, comme c’est le cas depuis quatre ans, la construction de nouvelles salles de classe s’impose comme alternative. « Nous avons eu 1 816 élèves l’année scolaire 2015/2016. Pour faire face à la pression inévitable dans l’avenir, nous envisageons de construire des bâtiments de type R plus 3», explique ce responsable. 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie