Etudes à l’étranger : du sérieux dans les préparatifs

La sensibilisation a été faite par le cabinet EducAssist à travers un salon de deux jours à Douala.

La première édition du Salon des études à l’étranger du cabinet EducAssist (Seeduc) s’est tenue les 1er et 2 juillet 2022 à l’hôtel Sawa de Douala. L’évènement avait pour objectif de mettre en relation les parents et leurs enfants candidats aux études à l’extérieur, des jeunes actifs désireux d’apporter une touche internationale à leur CV, avec des responsables d’établissements à l’étranger, des conseillers d’orientation et tous les acteurs intervenant dans les processus de recrutement. Il s’agissait donc, selon Innocent Fasse, commissaire du Seeduc, « de donner l’information aux candidats pour qu’ils puissent prendre la bonne décision de quand aller à l’étranger, s’il faut même aller à l’étranger, où aller, apprendre quoi pour devenir quoi et à quel coût. »
Des représentants venus des grandes écoles des continents européen et américain notamment ont ainsi pris part au salon afin de présenter leurs offres d’études. C’était le cas de Yolande Codo de la Burgundy School of Business (BSB) de Dijon en France : « Nous voulions rencontrer les étudiants, les conseiller sur leur projet. Il était aussi question pour BSB de créer de la visibilité. Nous avons un très fort taux d’employabilité avec deux étudiants sur trois qui vont être embauchés avant même d’avoir fini leur diplôme. Nous apportons également nos expertises. »
Ainsi, à travers différents stands, les écoles ont pu échanger avec les candidats, parmi lesquels Thierry Constand Cheko, déjà titulaire d’un BTS en génie électrique. Il a des attentes précises pour poursuivre ses études : « Je vise surtout le Canada. Je pourrais continuer à me former en apprenant sur un matériel de pointe. De plus, j’aimerais travailler là-bas, il y a toujours un besoin de main-d’œuvre. Maintenant, je dois voir les coûts avec les parents. » Une dernière phr...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category