Littérature : le livre africain en fête à Paris

Le premier « Brunch littéraire » s’est déroulé le samedi 25 juin dans un hôtel de la capitale française.

Le livre africain était en fête à Paris le 25 juin dernier. C’était à la faveur d’un concept novateur porté par la Camerounaise Majolie Laurette Eka. L’initiative dénommée « Brunch littéraire de Paris » s’est déroulée en présence de nombreux amoureux de belles lettres, de l’art et des richesses patrimoniales de l’Afrique. Au total, une quarantaine de participants parmi lesquels des écrivains, des artistes-peintres, des chanteurs et des stylistes, entre autres. Ils ont échangé pendant quatre heures sur le fondement de la littérature africaine. Mais aussi sur la modernité apportée par les nouveaux écrivains dans le style et la narration. Le patrimoine, le pouvoir de l’oralité des peuples de l’Afrique n’étaient pas en reste. Pour la promotrice de la rencontre littéraire, « un tel événement demeure une nécessité au cœur de la ville lumière pour rappeler le soleil des indépendances où nos aînés ont posé les jalons de l’art africain ». Cette rencontre, à en croire les organisateurs, consiste non seulement à parler des écrivains d’aujourd’hui, mais aussi de ceux d’hier qui ont marqué d’une tache indélébile la littérature du monde. Car, « pour connaître les écrivains africains, il faut les lire dans leur diversité », relève Mona Lit Azzam. Et d’...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category