« Du regret, des satisfactions et de l’espoir »

Gabriel Zabo Toze, sélectionneur des Lionnes indomptables.

Quel bilan de la participation du Cameroun à la CAN féminine 2022 ?
Il est mitigé. En venant au Maroc, nous avions une mission et des ambitions. Aller chercher pour la première fois la CAN. Avec du recul, on avait la possibilité de le faire au regard de notre potentiel. Malheureusement, on ne l’a pas fait tout comme se qualifier directement pour la Coupe du monde. Toutefois, nous gardons un espoir d’y aller. Nous avons joué cinq matchs avec deux victoires, deux nuls et une défaite. Nous avons une équipe en devenir qui a de la matière. C’est vrai qu’il y a du regret mais beaucoup plus de satisfactions et d’espoir. 
Vous évoquez une équipe en devenir, qu’est-ce qui vous le fait penser ?
C’est une belle équipe parce que nous avons su faire un dosage intelligent entre l’ancienne garde et les nouvelles joueuses. Quand vous regardez des filles comme Colette Ndzana, Ange Bawou, Monique Ngock, Claudia Dabda ou encore Kevine Ossol, vous sentez tout de suite que c’est la relève. A côté de celles-là, il y a d’autres comme Fatimatou Kome par exemple. Maintenant, il y a des anciennes comme Nchout Ajara, Aboudi Onguene qui les encadrent et les accompagnent vers le haut niveau. Croyez-moi, il y a matière à croire en l’avenir.
Des regrets particuliers dans vos choix ?
Peut-être que je ne changerai pas beaucoup de choses. Nous avons bouclé la compétition avec un dispositif différent de celui des deux premiers matchs. Nous n’avons pas eu le temps de peaufiner le système de jeu. Nous avons eu certaines joueuses quelques jours avant le match contre la France. Il a fallu être dos au mur pour qu’on se jette à l’eau. Nous avons sélectionné des joueuses en fonction d’une animation précise. Toutefois, nous allons précieusement capitaliser les enseignements tirés dans la préparation des prochaines échéances. Je n&rs...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category