Riziculture: comment rentabiliser le potentiel

Au cours d’un atelier organisé vendredi dernier, des experts africains ont tablé sur des stratégies communes en vue du développement de la filière

 

Rendre durable et performant le système de production de riz dans différents pays africains.  Tel est l’enjeu majeur du Projet régional dénommé développement des systèmes rizicoles durables en Afrique subsaharienne initié par l'Organisation des Nations unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) à la suite d’un constat : les pays africains disposent d’un fort potentiel en matière de production de riz que les gouvernements n’arrivent pas à capitaliser. Pourtant, la demande de riz va croissante. « Au Cameroun, l’accroissement de la demande est estimé à 4% par an. Ce qui nous conduit à des importations annuelles d’environ 5000 tonnes », a expliqué Tobie Ondoa Manga, responsable du Projet pour le Cameroun. La République Bolivarienne du Venezuela a accordé un financement de cinq millions de dollars soit, 3,065 milliards de F à 10 pays africains dont le Cameroun dans le cadre dudit projet. C’est pour finaliser le plan d’actions national relatif à ce projet, que la FAO a organisé vendredi dernier à Yaoundé un atelier sous-régional.
Il faut...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category