Roger Nkembe Pesauk : pour l’éternité

Le célèbre compositeur et producteur décédé aux Etats-Unis le 20 juin dernier à l’âge de 70 ans, a été inhumé samedi à Yaoundé.

Une centaine de personnes présentes le 10 septembre dernier au quartier Fouda à Yaoundé pour témoigner de l’affection au regretté Roger Nkembe Pesauk et à ses proches. Connu comme le père du célèbre groupe Rrum-Tah, le fondateur du label Soyoko a été honoré par les siens. Amis venus de loin, enfants, familles, connaissances, artistes musiciens et comédiens, ainsi que des autorités administratives ont rendu un dernier hommage à ce passionné de culture.
Une médaille lui a été décernée à titre posthume et remise par le représentant du ministère des Arts et de la Culture, Valère Oyono Bitounou, inspecteur N°1 au Minac. Cette distinction est la reconnaissance pour le sens de la responsabilité du défunt, son talent, et sa contribution au rayonnement de la musique camerounaise au plan international. La phase des hommages qui avait également un côté très pieux, a ensuite pris le relais. Lors de son sermon, le prédicateur n’a pas manqué de rappeler l’homme nouveau que Nkembe Pesauk a été après avoir « rencontré le Seigneur » en 1993. L’homme toujours au service des autres, toujours à l’écoute, et surtout l’homme humble. Un trait de caractère que sa sœur aînée, Elise Nkembe, a relevé avec beaucoup de nostalgie. « Quand mon frère et moi étions en désaccord sur un sujet et que nous restions fâchés, il revenait toujours s’agenouiller devant moi et demandait pardon », confie-t-elle.
Une attitude qu’il a su inculqu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category