Armée et nation : symbiose parfaite

Les liens unissant les forces de défense à la population se sont renforcés au fil des épreuves.

La cérémonie d’hommage aux quatre militaires morts en service commandé que préside aujourd’hui le chef de l’Etat, Paul Biya, chef des Armées, est, une fois de plus, une occasion idoine pour mettre en évidence le lien fort entre l’Armée et la nation. Le nœud  de ce lien se situe au cœur de la philosophie camerounaise de défense nationale. Celle-ci a révélé la justesse  de l’option stratégique dans le contexte de la lutte âpre menée par le Cameroun  ainsi que les autres pays du bassin du Lac Tchad contre le mouvement terroriste Boko Haram à qui le  chef de l’Etat a déclaré la guerre en mai 2014.
Le lien armée-nation est inhérent à la stratégie camerounaise de défense basée sur le concept de défense populaire.  Les géostratèges camerounais analysent ce lien comme une relation consubstantielle entre la nation et les forces de défense. C’est cela qu’exprime à juste titre, selon le Pr Ntuda Ebode, le concept de défense nationale. Dès lors, ajoute-t-il, la mission fondamentale de l’armée dans l’édification de la nation camerounaise est « de prévenir le corps social de toutes les menaces contre le patrimoine reçu et d’extirper de la nation les germes susceptibles de porter atteinte à sa volonté de vivre-ensemble ». En d’autres termes, garantir l’intégrité du territoire national, la stabilité des institutions mises en place démocratiquement, apporter sa contribution à la sécurité et au développement économique et social du Cameroun. Au demeurant, le choix des thèmes retenus par le chef de l’Etat,  ces dernières années, à l’occasion de la fête nationale du 20 mai, illustrent l’option stratégique évoquée. 2016 : « Forces de défense et forces vives de la nation, ensemble pour la lutte contre le terrorisme, la préservation de la paix et de l’intégrité nationale ». 2015 : « Forces de défense en synergie avec les forces vives de la nation, pour relever les défis sécuritaires et préserver la paix au Cameroun et en Afrique centrale ».  2014 : « Armée et nation en synergie pour la préservation de la paix et de la sécurité, gage de l’intégration, de la stabilité et du développement socio-économique ». Sans être exhaustif, signalons qu’en 2009 déjà, le thème retenu véhiculait un message analogue : « Armée et nation, ensemble pour consolider la paix et le développement ».
Dans le contexte de la guerre menée contre Boko Haram, le chef de l’Etat, chef des Armées, n’a  de cesse de rendre hommage non seulement à nos forces de défense mais aussi  à la nation toute entière. Grâce au professionnalisme et au courage des forces de défense nationales, aucune portion du territoire camerounais n’est occupée. Dans cette mission, le chef des Armées et les forces de défense nationale bénéficient de l’appui des forces vives de la nation  à travers diverses manifestations de soutien multiforme. Cette synergie, avec le concours des amis du Cameroun, permet d’acculer dans ses derniers retranchements Boko Haram qui apparaît aujourd’hui essoufflé. L’ennemi n’étant pas encore anéanti, la mobilisation demeure indispensable.
Voilà pourquoi l’hommage solennel rendu ce jour aux  officiers morts  en mission commandée - sacrifice suprême pour notre pays - est aussi le symbole de la relation consubstantielle entre les forces de défense et la nation.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie