Somalie:restaurer l’ordre républicain

L’organisation de l’élection présidentielle somalienne, hier, à l’aéroport de la capitale Mogadiscio prouve que le gouvernement a tenu parole. On sait que la présidentielle bouclant le processus électoral notamment ponctué par les élections parlementaires était prévue en 2016. On sait aussi qu’elle n’a pas pu se tenir pour des raisons de sécurité. Fidèle à sa logique insurrectionnelle, le groupe terroriste shebab a continué à torpiller le processus électoral et à entretenir l’insécurité en Somalie. Ce fut encore le cas le 25 janvier dernier, lorsqu’un attentat à la voiture piégée s’est soldé par 28 morts dans un hôtel situé près du centre de la capitale. A travers ces différentes attaques, les terroristes shebab  veulent mettre le gouvernement somalien à rude épreuve. Ils estiment que le pouvoir étatique menace leurs privilèges de chefs de guerre et remet en cause l’application de la charia, la loi islamique, dans la société somalienne. A l’islamisme qui se nourrit de la violence se greffent la sécession de certains  territoires, la piraterie et la corruption. Autant de menaces qui perturbent l’existence de l’Etat en même temps qu’elles plongent les Somaliens dans une extrême pauvreté et anéantissent de nombreuses initiatives de développement.
Il  s’agit désormais de sortir de l’insécurité qui perdure depuis la chute de l’ancien président Mohammed Siad Barre en 1991  pour restaurer l’autorité de l’Etat et donc l’ordre républicain. Telle est la vision ayant guidé l’organisation du scrutin présidentiel. Elle privilégie notamment l’intensification des mesures de sécurité pour anticiper sur les attaques terroristes et relancer la lutte contre les rebelles. Quel que soit le président de la République élu par les parlementaires somaliens, cette vision ne saurait être écartée. Au contraire, il est plutôt question de maintenir le cap  avec le soutien de la Mission  de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) pour redéployer les services administratifs et sécuritaires et contrecarrer la  famine qui sévit dans certaines parties du territoire.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie