Présidentielle gabonaise: dernière ligne droite

A six jours du scrutin, les candidats encore en lice comptent leurs soutiens.
Cette semaine les états-majors des candidats en lice pour le scrutin du samedi 27 août prochain jettent leurs dernières forces dans la campagne pour rallier les soutiens. Depuis le début de la campagne, les candidats ou leurs représentants sillonnent le Gabon. Et à ce jour, bien malin qui pourrait dire de façon péremptoire lequel  des candidats en lice a pris l’ascendant sur les autres. Toutefois, le candidat Ali Bongo Ondimba, le président sortant, se montre particulièrement actif sur le terrain. 
Le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) et des partis alliés se veut précis sur sa vision du Gabon du futur. En meeting vendredi dans la province du Woleu-Ntem, Ali Bongo Ondimba a invité ses compatriotes à faire le bon choix : celui de l’Egalité des chances. Il préconise la vigilance face à la candidature de Jean Ping.  
A l’évidence depuis que deux candidats de l’opposition, Guy Nzouba Ndama, Casimir Oyé Mba ont décidé de soutenir Jean Ping, l’ancien président de la Commission de l’Union africaine est devenu  de fait, le principal adversaire du président sortant. Le week-end dernier  Léon Paul Ngoulakia, jusqu’ici candidat a décidé lui aussi de s’effacer au profit de Jean Ping. Par ailleurs, quelques leaders syndicaux ont appelé leurs adhérents à voter Jean Ping. Et depuis lors, les camps du président sortant et de Jean Ping ne se font pas de cadeaux. Toutefois, il n’est pas question d’un front uni contre Ali Bongo. L’opposition reste divisée. Plusieurs candidats, Raymond Ndong Sima, Augustin Moussavou King, Gérard Ella Nguéma, Pierre Claver Moussavou, Roland Désiré Aba’a Minko, Abel Mboumbe Nzondou ou encore Dieudonné Minlama Mintogo étaient encore en lice dimanche.  D’ici le 27 août, on pourrait cependant connaître de nouveaux revirements et de nouvelles alliances.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie