Dr. Soeur Honorine Ngono: « L’autonomie financière est une question de maturité de la foi »

Auteur de l’ouvrage  « L’autonomie financière dans la mission d’évangélisation de l’Eglise en Afrique - le cas  du  Cameroun ».

Vous venez de commettre des ouvrages dont le thème tourne autour des problèmes relatifs à la finance dans l’évangélisation. De quoi s’agit-il concrètement dans ces deux ouvrages ?

Le premier ouvrage intitulé «  L’autonomie financière dans la mission d’évangélisation de l’Eglise en Afrique - le cas  du  Cameroun », offre une analyse et quelques orientations sur la question de l’autonomie financière pour les Églises d’Afrique. L’autonomie financière est une question de la maturité de la foi. En essayant de se prendre elles-mêmes en charge, les Églises d’Afrique feront preuve de maturité dans la foi. Elle est également une question de communion dans l’Eglise. Le deuxième livre intitulé : « Lève-toi et marche » Ressources humaines et financières dans la mission de l’Eglise, répond aux questions suivantes : à quoi les agents pastoraux, clercs et/ou laïcs, doivent-ils porter leur attention s’ils veulent construire ensemble l’Eglise ? Comment doivent-ils gérer des œuvres d’Eglise ? Cet ouvrage propose de se mettre à l’école du Christ et de suivre sa pédagogie. Cet ouvrage est une interpellation de chaque fidèle du Christ : « Lève-toi et marche » pour bâtir, aimer et engendrer ton Eglise. « Lève-toi et marche » pour soutenir ton Eglise et l’aider à tenir debout. Communion, gestion et fraternité, trois mots indissociables qui traversent ces deux ouvrages et qui sont indispensables pour réaliser la mission de l’Eglise dans toute ses dimensions..

C’est un sujet assez délicat. Pourquoi avoir choisi de dire tout haut ce que les fidèles disent tout bas ?

J’ai choisi de dire ce que les uns et les autres connaissent déjà ou devraient connaître. Nous savons tous que l’Église est d’abord un projet de Dieu. Elle est également une organisation humaine, qui peut connaître des difficultés et qui a sans cesse besoin d’améliorer ses modes de fonctionnement. Cette recherche est le fruit d’une part, de l’observation sur la problématique de gestion transparente que s’efforçait de promouvoir feu Mgr Jean Zoa, et d’autre part, de mon expérience de religieuse ayant eu à gérer un certain nombre d’œuvres. La mission d’évangélisation comme tout projet qui se respecte de nos jours, a besoin de ressources financières pour vivre. Il est cependant  important de souligner à grand trait le besoin en ressources humaines, considérées comme la première ressource de l’Eglise et la plus importante.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie