Faut-il rendre la formation militaire obligatoire ?

La formation militaire tend à être remise au goût du jour aux problèmes d’insécurité face à l’insécurité. Systématique ou pas ? CT ouvre le débat.

Egalement connu sous l’appellation de conscription, le service militaire obligatoire est la réquisition par un Etat d’une partie de sa population afin de servir ses forces armées. Au Cameroun, cette pratique n’est pas connue de nos jours, mieux encore, ce qui il y a une trentaine d’années, était appelée service national a disparu. Il faut se tourner vers des institutions comme l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) où la préparation militaire supérieure (PMS) a été instituée, il y a quelques années, au début de la formation des jeunes apprenants de cette école. Elle vise à leur inculquer les valeurs de discipline, de patriotisme, de dépassement de soi, mais aussi de solidarité. Peuvent-ils être mobilisables dans le cadre de la lutte contre l’insécurité à laquelle notre pays fait face depuis quelques années ? Difficile de répondre par l’affirmative. Toujours est-il que depuis la réforme intervenue en 2001, le Cameroun tend vers une professionnalisation de ses forces de défense, dont le rajeunissement est l’un des trois objectifs majeurs visés par cette mesure prescrite par le président de la République.
Pourtant dans le cadre de la lutte contre la secte islamiste Boko Haram Haram, ou pour faire face aux incursions des bandes armées venues de la République centrafricaine, le pays voit intervenir de nombreux jeunes, sous la dénomination de comités de vigilance qui apportent leur appui aux forces de défense et de sécurité. Face à des hommes parfois lourdement armés, ils n’ont souvent que leur volonté et leur détermination à lutter pour la défense de leur pays. On peut dès lors comprendre que des moyens, certes rudimentaires, ont été mis à leur disposition pour faire face à cette situation. Certains, au sein de l’opinion pensent dès lors qu’il est important d’instituer le service militaire obligatoire au moins pour ceux des jeunes Camerounais admis au sein des grandes écoles de formation. D’autres par contre estiment qu’il est important de l’étendre aux jeunes dès lors qu’ils ont atteint l’âge de 18 ans. Ce qui, à leur avis, devrait permettre aux forces de défense de disposer d’une réserve mobilisable dès que nécessaire. D’autres enfin sont fermement opposés au service militaire obligatoire en raison, estiment-ils, des nombreux dérapages que l’on pourrait avoir à laisser dans la nature des personnes formées aux techniques militaires et au maniement des armes.
Dans des pays comme la France où il a cessé d’être obligatoire en 1996, une majorité de l’opinion tend de plus en plus à demander qu’il soit de nouveau rétabli pour les jeunes au regard des menaces terroristes que vit ce pays depuis quelques années. En Israël, le service militaire est obligatoire sauf à être déclaré inapte au service ou lorsque l’on est issu de certaines confessions. Mais il convient quand même de noter que rares sont aujourd’hui les pays où le service militaire est encore obligatoire.

Pour

Bangsi Manasseh: “Military Service Prepares Workers To Face Challenges”

Retired Major- Sergeant in the Cameroon army.

“I worked with the Cameroon army and retired some 18 years ago. Up to now I still appreciate the military service we had which I pray should be made obligatory for many corps in the public service. Military service essentially focuses on training to cast away the civilian spirit from the trainees to prepare them to work and defend the country with bravery.
For now, besides the army, National Gendarmerie, Police, forestry guards and penitentiary administration, military service is only obligatory for students of the National School of Administration and Magistracy (ENAM). I believe that civil servants who hold certain responsibilities in the public service should undergo military service. This also has to apply to people in other professions such as media, medical and administration to enable them face all challenges on the field with bravery and better understand what people who specialize in defending the national territory, maintaining law and order as well as security go through. Military service prepares the workers to be alert, physically fit for their jobs and also to acquire skills need to operate in a multidisciplinary society.
I believe that I still remain strong, physically fit because of the military service and training I received while in the army. Indeed military service prepares people for their different professions, on how to face life challenges and even meaningful healthy life on retirement. There are people who believe that military training would transform people into soldiers but that is not the case because each profession has its specificities. Each person has to be healthy and physically fit to perform all professions.”

Contre

 Serges Aimée Bikoi: «C’est à chacun de s’engager»

Sociologue.

« Il faut d’abord révéler qu’au plan juridique, il n'est pas prévu l'imposition d'un service militaire aux jeunes tant cela n'est régi par aucune loi au Cameroun. Donc, cette option serait une entorse aux lois en vigueur. On ne peut donc soutenir cette idée, encore moins la défendre. D’autre part, à mon sens, il est impératif de ne pas rendre le service militaire obligatoire pour les jeunes en raison des incidences négatives que cela crée sur les concernés. En effet, le service militaire intègre des pratiques et exercices durs, voire austères difficilement maîtrisables pour certaines catégories vulnérables. Nous avons eu vent, il y a quelques années, des cas de décès des élèves de l'Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) lors du service militaire. On peut croire qu’il s'agissait des enfants, par essence, fragiles de par leur morphologie et leur physiologie humaine.
Du coup, je suis viscéralement opposé au service militaire tant c’est un facteur ou un déterminant de destruction physique de certains des postulants qui succombent, parfois, à des cas de traumatismes psychologiques. Doit-on éliminer les candidats, certes, performants et excellents alors qu'ils sont inaptes à subir des exercices physiques? C’est à chacun de se sentir apte et capable à s’engager dans la formation militaire. Or, on sait, même dans nos collèges, que ce ne sont pas tous les élèves qui sont aptes aux simples examens physiques. Donc, imposer le service militaire supposerait qu’on décide d’éliminer de nombreux jeunes à ces concours ou opportunités dans lesquels ils peuvent être intellectuellement aptes. Au demeurant, le service militaire ne participe pas à structurer une socialisation durable de la personne humaine tant l'on ne perçoit pas d'impact social positif dans le circuit de formation des agents sociaux ».

Nuancé

 Erick-Achille Nko’o: “Compulsory Military Service Is Unavoidably Important”

Political Analyst.

“In our communities today, there is a tremendous and remarkable lack of patriotism, national cohesion, and some kind of disrespect of the national emblems by the youth.   Apart from that, we live a kind of trans-borders insecurity in the sub-region caused by an upsurge in terrorism and violence of all nature.  In general, young people are exposed to these kinds of activities because they are not ideologically attached to the entire community. In such a context, a compulsory military service becomes unavoidably one of the proper solutions that can efficiently contribute to revive the flame of patriotism, the fiber of national cohesion and the spirit of peace and leadership among the youth and additionally induce a feeling of nationalism in today’s youth.  Certainly, a compulsory military service can highly contribute to restore the republican values of our country in the sense that, it inculcates a sense of discipline in the trainees and greatly improves their know-how, their soft skills and their how-to-protect the interests of the entire community. Moreover, the military service can help increase the number of potential citizen capable of defending the country when necessary.  The government can also use that opportunity to have a workforce to impulse its emergence and catalyze the development of the country.   Seen in that perspective, it would absolutely be important to make the military service compulsory for all Cameroonians admitted in different universities and professional schools because the civic service alone cannot help Cameroon to cultivate that spirit of patriotism, peace and the respect of national symbols.  And the history of all the nations that lead the world today reveals that they have used the strategy of military service to takeoff in the domains of politics, economics and social development. 

Ce qu’ils en pensent:

Dr Willy Bilogui Tsoungui: «Il faut disposer de forces mobilisables»

Médecin.

« Depuis quelques années, notre pays fait face à une sécurité qui est plus le fait de menaces venant de l’extérieur. Le Cameroun a toujours vécu en paix. Jusqu’ici, les forces de défense et de sécurité ont toujours su faire face. Est-ce pour autant que l’on doit laisser la gestion de cette situation aux seuls hommes et femmes qui les constituent ? Je ne pense pas. Il est normal que nous puissions disposer de forces mobilisables et pour cela, je pense que le service militaire doit être obligatoire. On peut s’appuyer sur les exemples de certains pays en la matière où n’en sont exemptés que ceux qui sont malades ou les victimes des accidents professionnels. S’il est difficile de le faire pour tous les jeunes, que cela devienne systématique pour ceux qui intègrent nos grandes écoles de formation ».

Akame Valery Ntippe: “It Will Enhance Patriotism”

Teacher and Political Analyst.

“I think instituting a compulsory military training for all youths especially those who enrol in universities and professional institutions will be a good thing. Military training will not only instil a sense of discipline in the people but will also make them responsible and independent. It will also enhance patriotism and respect of State symbols. I believe that if most people have basic military training, it will somehow reduce crime rate because popular defence will be beefed up and even the criminals will be conscious that they can easily be neutralized by just anybody”

Thierry Nguemtué N.: « Il faut bien mûrir l’idée »

Universitaire.

« Certes, nos soldats doivent combattre pour l’honneur et l’amour de la patrie. Le contexte dans lequel nous nous trouvons actuellement impose plus de sacrifices et d’abnégation. Mais l’idée de rendre obligatoire le service militaire est délicate. Il faut avant tout penser la chose, c’est-à-dire savoir réellement l’objectif qu’on veut atteindre, avant de l’appliquer. Par exemple, si le but est de partager l’esprit patriotique et préserver l’intégrité nationale, c’est une solution correcte. Seulement, il faut d’abord mûrir l’idée. Et l’idéal c’est de préparer le peuple à la défense nationale, avec le recours au modèle biblique où Dieu, chef des armées, recherchait en chacun la volonté de défendre le peuple. Il cherchait en réalité les volontaires dévoués pour l’amour du pays. »

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category