Dédicace : « Mouné », la résiliente

L’ouvrage de Victoire Mama, à la fois intimiste et engagé contre les valeurs avilissantes et légères de la femme africaine contemporaine, a été présenté mercredi dernier à Yaoundé.

Edité et sorti il y a deux mois des presses de l’Imprimerie Saint-Paul, « Mouné la petite Moundang » a été présenté au public de la capitale mercredi dernier à l’Institut français du Cameroun, en présence de son auteur, Victoire Mama. Le roman de 143 pages est un manifeste contre la dégradation, voire le déclin de l’image de la femme contemporaine, tant sur les réseaux sociaux que dans la vie réelle. « Face à la facilité ambiante, je veux faire ressortir les valeurs traditionnelles de la femme africaine : le respect, la discipline, la foi, le travail, la dignité, l’abnégation, etc. « Mouné la petite fille Moundang » est un standard, un modèle. Une fille qui mène une vie exemplaire en puisant ses forces dans la tradition. Elle interpelle les femmes, jeunes ou moins, à revenir à l’authenticité africaine », a résumé Victoire Mama.
Au cours de la cérémonie de dédicace, l’ouvrage de l’écrivaine par ailleurs enseignante, a reçu deux critiques positives émanant de deux universitaires. Selon le Dr Jean Marie Yombo, enseignant à l’Université de Bertoua, l’œuvre retient l’attention de son lecteur au travers d’une écriture à la fois esthétique, simple et au vitriol qui s’adresse à la société dont elle passe au crible toutes ses tares. Un style qui permet aisément au lecteur de faire le zapping des émotions en passant de l’angoisse à la pitié en passant par l’affection ou encore la pitié. « C’est une littérature qui revient à la personne humaine après ce qu’on va appeler la crise de l’éthique communautaire. Dans un monde purement communautaire, l’individu ne s’appartient. Il appartient à la communauté. Il a donc des difficultés à s’exprimer par lui-même. Ce texte est donc un moyen pour l’auteur d’exprimer ce qu’elle ressent », a-t-il ajouté. 
Pour sa part, Dr Joseph Raymond Bogmis, enseignant à l’Université de Yaoundé I, a...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category