Pleins feux sur la ségrégation raciale

Avec « Damoclès » paru en 2016, Fatou Ndong signe un roman fort sur une période très sombre de l'Histoire.

Madelyn Johnson est une jeune afro américaine de dix-sept ans. Elle grandit à Jackson, dans le Mississippi, l’un des Etats les plus ségrégationnistes d’Amérique. Tout va basculer lorsqu’elle se verra confier par sa mère, employée domestique au sein de la famille la plus riche de Jackson, la lourde tâche de donner des cours particuliers à ses fils. Des jumeaux avec qui la jeune fille a pourtant grandi et joué. Une mission à garder secrète quoi qu’il en coûte. Les Johnson devront non seulement faire face à la vie quotidienne dans le ghetto noir, mais aussi à l’absence d’un père qui a dû fuir le Ku Klux Klan il y a plusieurs années. Car dans le Mississippi, la peine de mort est la seule sentence pour les Noirs coupables de quelque préjudice que ce soit…
Ce roman constitue une plongée au cœur des Etats-Unis des années 60. Très dur et à ne pas recommander aux âmes sensibles, il met en scène des vécus impensables mais pourtant bien réels. A titre d’exemple, au début de chaque chapitre, un extrait des lois Jim Crow, ségrégationnistes, permettent de mieux comprendre toutes les difficultés endurées par les personnes noires à cette époque. C’est peu dire qu’on en sort horrifié. En parallèle, il y a la vie de Madelyn, Sean et Sebastian, les jumeaux de la riche famille. Madelyn est sérieuse, visiblement bonne élève. C’est une jeune femme révoltée par sa situation. Mais, elle sait tout de même être raisonnable pour ne pas s’attirer des ennuis. Tout ou presque oppose les jumeaux Sebastian et Sean. Sebastian est le meilleur ami de Madelyn, il a conscience que toutes ces lois raciales ne sont pas normales, c’est un garçon tendre et généreux. Par contre Sean a vite assimilé les préjugés à propos des personnes noires et les rejettent systématiquement.
Au parcours de ces trois jeunes, l’auteur intègre pas mal de personnages secondaires qui enrichissent le récit. Chacun apporte un regard particulier sur cette époque. Le roman démarre doucement mais, petit à petit le rythme s’intensifie avec l’apparition d’événements souvent malheureux. Le résultat est tout simplement un livre fort par son sujet et son message. C’est qu’il traite globalement de la condition des hommes.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie