Festival Pie-Claude Ngumu : dédicaces contemporaines

30 ans après son décès, Pie-Claude Ngumu et son œuvre ont été célébrés du 25 au 30 juillet derniers. A l’occasion de la première édition du festival international éponyme, le public a exploré l’univers de cet homme de culture aux mille et une vie artistique. Notamment à travers la projection de son film documentaire « Mendzang beti », les témoignages glanés durant le colloque, le vernissage à lui dédié au Pie-Claude Ngumu Cultura Lab ou encore l’excursion touristique et artistique à Nkol-Obom, son village natal dans l’arrondissement de Nkolafamba. Une série d’activités organisée par l’association A(fro)topos, dans laquelle on retrouve des proches et la descendance de l’ancien prélat, ethnomusicologue, auteur-compositeur, directeur artistique, cinéaste, entre autres. Elle est chapeautée par Sita Ngumu, fille de l’illustre disparu qui, dans un entretien, tire les principales leçons des différentes manifestations liées à la célébration de la vie et de l’œuvre de Pie-Claude Ngumu. 


En tant que fille de Pie-Claude Ngumu, quelles leçons tirez-vous de la première édition du festival international portant son nom, qui s’est achevé dimanche dernier à Yaoundé ?
La plus grande leçon est de savoir que plus 30 ans après son décès, il reste actif dans les mémoires. C’est l’une des plus belles choses constatées. Parmi les artistes, les participants du colloque, les spectateurs, beaucoup avaient encore des souvenirs de Pie-Claude Ngumu. Ce constat a doublé notre engouement et nous motive à travailler davantage sur cette lancée. Nous avons observé qu’il y avait un réel besoin de redécouvrir les figures de notre passé. Ces grands hommes et ces grandes femmes qui ont marqué d’une façon ou d’une autre l’histoire du Cameroun. D’autre part, les jeunes artistes ont besoin d’un espace comme le Pie-Claude Ngumu Cultural Lab pour s’exprimer, pouvoir apprendre mais aussi donner.

A quoi sera spécifiquement dédié cet espace baptisé Pie-Claude Ngumu Cultural Lab ? 
La première édition du festival a marqué l’ouverture de cet espace qui est appelé à être un lieu de convivialité, de recherche artistique, de rencontre et de connexion. Nous espérons y atteindre les acteurs de la scène créative au Cameroun afin de leur donner la possibilité de mettre en forme plusieurs beaux projets. Les artistes sont invités à transformer cet espace et d’en faire le leur. Il y a déjà des opérateurs culturels qui ont pris contact pour l’organisation d’ateliers dans diverses disciplines. On aura des activités régulières et il sera ouvert au public durant des horaires qui seront communiqués ultérieurement. Nous allons l’équiper de plus de matériels pour élargir notre champ d’activité. 

On reconnaît à Pie-Claude Ngumu une œuvre immense dans le monde artistique. Où en est-on avec le processus de numérisation de ses travaux et archives ? 
La numérisation et l’archivage de son &oelig...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category